28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilFil infoForces armées: Un détachement de l’armée malgache au Centre d’instruction nautique de...

Forces armées: Un détachement de l’armée malgache au Centre d’instruction nautique de Mayotte

Les Forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont accueilli à Mayotte un détachement de l’armée malgache, commandé par le colonel Rasolofomanana, chef de corps du 2ème régiment des forces d’intervention (RFI).
Du vendredi 2 au vendredi 16 décembre 2016, les 22 stagiaires ont suivi un stage au CIAN (Centre d’Instruction et d’Aguerrissement Nautique) du Détachement de la Légion Étrangère de Mayotte.

Le 22e RFI malgache à Mayotte
Le 22e RFI malgache à Mayotte

Encadrés par le capitaine Grégory, directeur de formation, et l’adjudant Vladimir, chef de stage, ces stagiaires malgaches ont été mis à l’épreuve sur les pistes du CIAN, et ont ainsi pu renforcer leurs savoir-faire lors des différentes épreuves qui ont jalonné la formation : piste nautique, infiltration à la rame, infiltration avec palmes, prise d’assaut de plage, brancardage dans la mangrove mahoraise et TIOR (Technique d’Intervention Opérationnelle Rapprochée).

«Malgré les difficultés liées au climat et le rythme imposé par un emploi du temps très dense, les stagiaires ont fait preuve de belles qualités alliant ténacité, rusticité et abnégation, et mis à l’épreuve leur cohésion sans faille», indique les FAZSOI.

Exercice TIOR (Technique d'intervention opérationnelle rapprochée) sur une plage mahoraise
Exercice TIOR (Technique d’intervention opérationnelle rapprochée) sur une plage mahoraise

Le mercredi 14 décembre, à l’issue du raid final, 16 stagiaires se sont vu remettre les brevets d’aguerrissement et initiation du CIAN par le chef de corps du DLEM, le colonel Rémi Bariety.

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte.
Elles constituent le point d’appui principal dans la zone sud du théâtre de l’océan indien pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Exercice de transbordement dans le lagon (Photos: FAZSOI)
Exercice de transbordement dans le lagon (Photos: FAZSOI)

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139123
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139123
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139123
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139123
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139123
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139123
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...