26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilFil infoAppel à projet sur le "Street Art"

Appel à projet sur le "Street Art"

Kaweni tri sélectif UNe enfant court devant la fresque de PapayanLa diversité de la création artistique constitue l’un des piliers de la politique culturelle française. Le « street art » ou « art urbain » connaît une vitalité mondiale représentée par de nombreux artistes et des réalisations que le ministère de la Culture et de la Communication souhaite reconnaître dans le cadre de son soutien aux commandes artistiques dans l’espace public.

Ainsi, l’appel à projets publié en janvier 2016 par le ministère de la Culture et de la Communication pour soutenir la réalisation d’œuvres de « street art » a rencontré un large succès : 460 projets reçus et 43 projets ayant bénéficié d’une aide sur l’ensemble du territoire national (métropole et Outre-mer).

A Mayotte l’an passé, l’association Hip Hop Evolution a été soutenue par le Centre national des arts plastiques et les associations Stéréophonk et Street Art sans frontières sont venues travailler à plusieurs reprises dans les différents escaliers des quartiers de Mamoudzou pour un projet collaboratif et fédérateur dans la commune.

L’appel à projets 2017 vise à mieux connaître les projets d’art urbain organisés sur le territoire et à contribuer au soutien de certains d’entre eux. Devant la diversité et la richesse des propositions reçues en 2016, le ministère soutiendra en 2017 des projets pour lesquels le ou les artistes ont été choisis et ont déjà confirmé qu’ils prendront part au projet.

Les dossiers de demande complets sont à télécharger sur le site de la Préfecture de Mayotte : http://www.mayotte.pref.gouv.fr/Publications/Appels-a-projets/2017/Appel-a-projets-street-art-2017
Ils devront être, une fois remplis, adressés par mail à la Direction des affaires culturelles de Mayotte, accompagnés de trois tirages papier du dossier complet.

Les dossiers doivent parvenir à la DAC Mayotte au plus tard le 10 février 2017 :
Direction des affaires culturelles – Préfecture de Mayotte
BP 676
97600 Mamoudzou
Tél : 02 69 63 00 48
Email : dac-mayotte@culture.gouv.fr

Pour tous renseignements complémentaires, contactez : Claude Hamel, conseillère à l’éducation culturelle et artistique Tél : 02 69 63 00 51

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...