28.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 avril 2024
AccueilorangePoliciers et gendarmes Mahorais : Les conditions d’un retour au pays

Policiers et gendarmes Mahorais : Les conditions d’un retour au pays

Les policiers métropolitains et natifs de l'île à parité
Les policiers métropolitains et natifs de l’île à parité

Au lendemain de la visite du ministre de l’Intérieur, la Police Nationale a un peu la gueule de bois. Si le commissariat a subi un grand coup de jeune, avec une cour remise à neuf, les annonces n’étaient pas au rendez-vous. Face au manque d’effectifs, Thierry Lizola, porte-parole du syndicat Alliance Police nationale, réclame la fidélisation des policiers métropolitains, et le retour de policiers mahorais.

« Nous sommes à parité aujourd’hui, alors qu’en 2009 nous n’étions que 30 métropolitains. » Il reste dans la logique d’un effectif rattaché à Mayotte.

Le contexte de délinquance à Mayotte devrait inciter à muter les fonctionnaires qui le souhaitent dans leur territoire d’origine. Ce sont des hommes et des femmes qui connaissent le terrain et qui pourrait aussi coller parfaitement à une mise en place de la police de proximité : circuler dans les villages, discuter avec les jeunes désœuvrés… une prévention à côté de laquelle Mayotte ne peut passer.

Un système de points…

Les policiers du Groupe de Sécurité de Proximité se présentent à Bruno Le Roux
Les policiers du Groupe de Sécurité de Proximité se présentent à Bruno Le Roux

Interpellé sur ce sujet lors de sa visite de la brigade de gendarmerie de Mamoudzou, le ministre de l’Intérieur a répondu : « Je vais étudier la question, car on ne travaille bien sur la délinquance que si on connaît bien le contexte. »

Nous avons pu rencontrer le conseiller Sécurité Police de Bruno Le Roux : « Un système de points a été mis en place, ils augmentent avec la régularité des demandes pour un territoire. Beaucoup de remplissent pas les conditions. » Des conditions qui dépendent aussi du niveau d’études, et qui peuvent favoriser les métropolitains : « Il n’y a plus de passe droit, ils sont soumis à recours administratif », rassure-t-il.

Il précise que l’accroissement spectaculaire des effectifs en sorties d’école, « nous sommes passés de 450 en 2012 à 4.500 actuellement », va permettre d’affecter davantage de fonctionnaires.

… Revu pour faciliter le retour

Remise de képis
Remise de képis à une promotion de gendarmes (Image d’Archives)

Le sujet du retour des fonctionnaires de police natifs des DOM-TOM avait été l’objet d’une mission diligentée il y a 2 ans par Victorin Lurel, qui avait abouti en octobre 2015, au vote par l’Assemblée nationale de mesures pour aider les policiers ultramarins en poste dans l’Hexagone a obtenir une mutation plus facilement en Outre-mer. Les “centres d’intérêts matériels et moraux des fonctionnaires” sont devenus des critères obligatoires à prendre en compte dans les demandes de mutation.

Si le ministre annonce étudier la question pour les gendarmes, la problématique n’est pas la même, comme nous l’explique un gradé : « La gendarmerie est nationale, nous ne privilégions aucune affectation. Cependant, les natifs peuvent servir plus longtemps sur leur territoire, jusqu’à 11 ans. Car une excessive sédentarité peut être un handicap en terme de formation à l’évolution des techniques ou du matériel. Il faut sans arrêt se remettre en question, comme dans beaucoup de métiers. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...