31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilFil infoLes infirmiers libéraux et le CHM, ensemble pour une journée de prévention...

Les infirmiers libéraux et le CHM, ensemble pour une journée de prévention des abcès ce mercredi

Le groupe “Plaie et Cicatrisation” du CHM, en partenariat avec les infirmiers libéraux de Mayotte, organisent une journée de prévention sur les abcès. L’opération se tient ce mercredi à partir de 11h, sur la terrasse extérieure du dispensaire Jacaranda.

Prévention des abcèsLes abcès sont un enjeu de santé important à Mayotte comme dans toutes les zones tropicales. “En 2016, plus de 2.600 interventions chirurgicales en chirurgie ambulatoire ont été réalisées au CHM sur des abcès”, explique Dominique Delreux, cadre de santé au centre hospitalier. “Rien que pour le mois de janvier, par exemple, 378 personnes ont été opérées. Durant la saison humide, ces interventions sont deux fois plus nombreuses que durant les mois de saison sèche”.

Le climat chaud et humide favorise en effet l’apparition d’abcès qui se développent ensuite très rapidement. “Une petite plaie suffit”, précise Dominique Delreux. “La cause peut être une simple piqûre d’insecte ou une écorchure qui n’est pas correctement désinfectée”. La formation d’un abcès n’est donc pas simplement à trouver du côté de l’hygiène, même si les difficulté d’accès à l’eau et au savon peuvent jouer. D’ailleurs, ce mercredi à Jacaranda, les soignants présents assureront une distribution de savonnettes en même temps que seront prodigués de précieux conseils aux personnes présentes.

Les traitements traditionnels pas efficaces

Les personnes diabétiques sont également particulièrement concernées et doivent être attentives. “Il faut aussi inciter la population à porter des chaussures pour éviter des plaies aux pieds et dire que les traitements traditionnels ne permettent pas de venir à bout des abcès. Les personnes pensent souvent qu’il suffit d’apposer des tranches d’ananas ou des herbes pour résorber les abcès. Or, cela conduit souvent à venir consulter un médecin ou un infirmier très tardivement. On est alors contraint d’opérer.”

Venez donc en parler pour savoir, à la fois comment prévenir les abcès et comment se comporter lorsque vous y êtes confrontés, demain au dispensaire de Jacaranda. Si l’opération est un succès, d’autres événements de ce type pourront être réalisés, en particulier dans les dispensaires de brousse, pour apporter l’information au plus près de la population.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139122
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139122
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139122
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139122
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139122
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139122
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...