28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilEconomieFin de conflit au port : 1ère réaction officielle du Conseil départemental

Fin de conflit au port : 1ère réaction officielle du Conseil départemental

Containers port 2014L’officialisation des accords se fait toujours avec quelques jours de retard au Département, mais mieux vaut tard que jamais. Elle permet d’éviter les interprétations éventuelles par les parties en présence.

A la suite du blocage des, 6, 7, 8,9 et une partie du 10 juin 2017, le Port de Longoni a subi une grève à l’initiative d’une intersyndicale de salariés du délégataire MCG et d’une société de manutention la SMART, à laquelle s’était jointe des représentants des petits commerçants du marché de Mamoudzou.

Dans un communiqué, le conseil départemental rappelle les motivations du conflit : “L’absence de respect par le délégataire du protocole de sortie de la récente grève de ses propres salariés, les contraintes supplémentaires et nouvelles imposées par le délégataire aux opérateurs portuaires par une application erronée des conditions du nouveau règlement d’exploitation, des dysfonctionnements graves et récurrents de l’exploitation portuaire notamment dans les délais de livraison des contenaires de tous les importateurs.”

Les grévistes ont été reçus à leur demande par le Président du conseil départemental et le Préfet le jeudi 8 juin 2017 dans l’après-midi. Il n’y a donc pas eu de tractation avec la gestionnaire du port, MCG.

“Une autre réunion s’est tenue le vendredi 9 juin 2017, avec le syndicat des transitaires de Mayotte, le Président de la CCI de Mayotte et divers opérateurs économiques. L’ensemble de ces protagonistes se sont réunis ce même vendredi en fin d’après- midi pour examiner la situation dans ce contexte particulier de période de ramadan et rechercher les voies permettant de sortir rapidement du conflit. Un relevé de conclusions a ainsi été signé le samedi 10 juin 2017”, et que le JDM avait publié. (Lire Relevé de conclusions conflit Port de Longoni Copy)

Il relève une constante et grave discontinuité du service public, ainsi qu’une patente rupture d’égalité entre les usagers du port de Longoni”, incitant à “envisager d’enclencher la procédure pouvant aboutir à la résiliation de la délégation de service public”. Beaucoup de précautions, rien n’est encore fait donc, mais la mise en place d’une régie provisoire pour gérer le port est étudiée.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...