28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilEconomieBudget des communes : Dzaoudzi sort du rouge

Budget des communes : Dzaoudzi sort du rouge

Une compétence du Sieam pour Saïd Omar Oili
Saïd Omar Oili, maire de Dzaoudzi Labattoir, et président de l’AMM

Les efforts de l’équipe municipale sous l’égide de son maire Saïd Omar Oili, auront porté leurs fruits. Le budget primitif 2016 avait été voté en déséquilibre, constaté par le préfet de Mayotte, qui l’envoyait comme le lui impose la loi, à la Chambre régionale des comptes pour recommandations.

Elle est aussi destinataire du budget de l’exercice suivant, une sorte de service après vente, histoire de contrôler que les recommandations ont été suivies. Ou pas. On est souvent dans le deuxième cas de figure à Mayotte. Ce n’est plus le cas à Dzaoudzi, où l’équipe municipale s’auto-congratule à la suite de la constatation de encourageante de la CRC : « Les mesures de redressement prises par la commune de Dzaoudzi-Labattoir pour résorber son déficit budgétaire sont suffisantes. » (Lire Avis controle budgétaire CRC)

Certificat de bonne conduite

Le préfet n’aura donc pas à modifier un budget qui affiche 11,4 millions d’euros en recettes et 11,3 millions d’euros en dépenses.

Une bonne nouvelle pour tous les administrés, et pour son maire en particulier, à quelques mois des élections sénatoriales où il compte bien se présenter. C’est surtout une ligne de conduite qu’imprime Saïd Omar Oili, en tant que président de l’Association des Maires de Mayotte (AMM), et président de l’Interco de Petite Terre, et un signal fort qu’il envoie à Paris où se négocie la compensation de la fiscalité par l’Etat.

Il fait remonter le déficit à 2013, avec un budget réglé tous les ans donc par le préfet. On se souvient que la première mesure des élus de cette commune avait été de suspendre leurs indemnités durant les 4 premiers mois de leur mandat.

Plus fort que la CRC

Saïd Omar Oili faisait visiter sa commune à Frédéric Veau en septembre dernier
Saïd Omar Oili faisait visiter sa commune à Frédéric Veau en septembre 2016

Les services de la commune expliquent qu’ « un plan d’économies a été progressivement mis en œuvre dans chaque service. Les pratiques budgétaires ont été revues pour sécuriser l’ensemble de la chaine budgétaire et comptable, garantir une plus grande transparence et sincérité dans la gestion des comptes. L’ensemble de l’administration et des élus a participé à la maitrise des dépenses de gestion d’une part et à la recherche de financements nouveaux d’autre part. »

Des mesures qui ont permis un retour à l’équilibre dès cette année, « alors que la CRC l’envisageait pour 2019 ». Un effort à souligner surtout que la commune a vu gonfler, comme les autres, sa masse salariale de 40% en 4 ans sous l’effet de la mise en place de l’indexation des salaires.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...