29.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilorangeCollège de Passamainty : levée du droit de retrait des enseignants sans...

Collège de Passamainty : levée du droit de retrait des enseignants sans blanc-seing

Une décision d'arrêt des cours prise dans l'urgence
Les tensions entre villages avaient amené la direction du collège à décider de sorties alternées

Depuis mardi 13 juin, le personnel du Collège Ouvoimoja de Passamainty exerce son droit de retrait suite à de nombreuses violences ayant pour cadre les tensions entre les villages de Vahibé et de Passamainty. Des violences aux abords et à l’intérieur de l’établissement ayant impliqué l’envoi de 3 élèves aux urgences, et des menaces contre le personnel encadrant.

Qui déplorait depuis 3 semaines un dialogue de sourd avec le vice-rectorat. Ils sont satisfaits des travaux de sécurisation du collège qui ont commencé le mardi 20 juin, et se réjouissent d’avoir pu s’exprimer au sein du Conseil d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) académique qui s’est tenu au collège le vendredi 23 juin, en particulier sur “les situations violentes vécues par le personnel, sans être d’emblée accusé d’entretenir un « climat anxiogène » : “Il est enfin reconnu officiellement par une instance au niveau académique que nous avons un besoin criant de moyens humains de vie scolaire. Plus que jamais, il apparaît inacceptable qu’un collège de 1800 élèves dispose de 2 CPE et de 11 Assistants d’Education (AED) en équivalents temps plein. Pour cette raison, le personnel du collège reste mobilisé et déterminé à obtenir ces moyens le plus rapidement possible.”

Travail de médiation avec les cadis

Les enseignants de Passamainty en AG ce mercredi matin
Le personnel de l’établissement s’est réuni à plusieurs reprises

Le droit de retrait qui doit s’exercer lors de “danger grave et imminent”, matérialisé selon le personnel par les fortes tensions entre bandes, n’a plus lieu d’être, dès lors qu’il n’y a plus d’élèves. Pour la suite, des garanties de sécurisation du brevet ont été apportées lors du CHSCT par le chef d’établissement.” Le personnel du collège a donc décidé de lever le droit de retrait.

Ils évoquent le travail de médiation entrepris durant ces dix jours, qui “auront permis une mise en action collective entre professeurs et personnels de la vie scolaire autour de ce thème des violences. Un travail positif et constructif a été mis en œuvre avec les cadis et les familles. De plus, en collaboration avec la MJC de Vahibé et la médiathèque de Passamainty, des révisions pour le brevet ont été programmées hors de nos murs.”

Le personnel conclut en annonçant une pétition à l’initiative des parents d’élèves à destination de attirer l’attention de M. Blanquer, le nouveau ministre de l’Education nationale, sur “les inégalités des conditions d’instruction” : “La dotation annuelle par élève du second degré n’est à Mayotte que de 4322 euros contre 7930 euros en métropole.

Les parents d’élèves demandent à M. Blanquer de prendre instamment les mesures nécessaires à la sanctuarisation des établissements scolaires de l’île ainsi que toutes mesures pouvant conduire, dès que possible, à un meilleur enseignement. À savoir : plus de professeurs, plus de personnels qualifiés encadrants (CPE, surveillants, médiateurs, assistantes sociales, infirmières) et moins d’élèves par classe.” Emmanuel Macron visait un effectif de 12…

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...