28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilEnvironnementBraconnages de tortues le weekend dernier: l’ONG Sea Shepherd lance une opération...

Braconnages de tortues le weekend dernier: l’ONG Sea Shepherd lance une opération «Nyamba»

Sea Shepherd: "Nuit sanglante à Mayotte", publié sur le site de l'ONG
Sea Shepherd: “Nuit sanglante à Mayotte”, publié sur le site de l’ONG

Des braconniers surpris en pleine action, des tortues massacrées, d’autres qui agonisent… Des volontaires de l’ONG de protection ont ramené des témoignages et des photos chocs de leur patrouille de surveillance de samedi. Et à nouveau, le manque de moyens de protection réelle pour ces espèces protégées apparaît au grand jour.

L’ONG publie un article qui relate le carnage. Ce samedi, ce sont donc plusieurs tortues qui ont été tuées au chombo alors qu’elles venaient pondre sur une plage. «Les volontaires en patrouille ayant interrompu les braconniers, ceux-ci ont pris la fuite en laissant sur place machette, couteaux et une tortue égorgée agonisante qui a connu une mort lente et douloureuse», relate l’ONG.

Sur place, «quatre autres têtes ont été retrouvées la nuit suivante, sur la même plage, deux appartenaient à des tortues décapitées dans les 24 heures précédentes, les deux autres ont été tuées dans la semaine. Les têtes avaient été enterrées dans le sable et recouvertes de pierres mais elles ont été mises à nu par la marée».

Opération Tortues

Pas question de laisser passer et de considérer que les mentalités vont changer avec le temps. Sea Shepherd explique qu’avec l’appui de volontaires, elle lance dans quelques jours l’«Opération Nyamba». L’objectif est de patrouiller activement sur des plages à risque pour dissuader le braconnage en assurant une présence.

Des images de braconnages à Mayotte prises le weekend dernier, diffusées par l'ONG Sea Shepherd
Des images de braconnages à Mayotte prises le weekend dernier, diffusées par l’ONG Sea Shepherd

«Cette mission est une première à Mayotte mais sans doute pas la dernière. Elle répond au cri d’alarme que nous ont envoyé des Mahorais, soucieux de voir leur île dépérir loin des préoccupations de la métropole. Nous souhaitons travailler en collaboration avec tous ceux qui à Mayotte veulent œuvrer à la préservation de ce qui subsiste encore d’un héritage naturel inestimable que nous nous devons de préserver pour sa valeur intrinsèque et pour les générations futures», explique Lamya Essemlali, la présidente de Sea Shepherd France sur le site de l’ONG.

Des sites sans surveillance

Selon les données publiées par le REMMAT (Réseau d’Echouage Mahorais de Mammifères marins et de Tortues marines), plus de 230 tortues marines ont été braconnées à Mayotte en 2016 et près de 300 en 2015. Mais nous savons bien que ce recensement est loin de refléter l’ampleur du phénomène.

Sea Shepherd relève également que, rien que sur le site protégé de Saziley, connu pour ses pontes de tortues marines et enjeu écologique et touristique essentiel, la surveillance est quasiment inexistante permettant au braconnage de mettre en péril la survie de tortues dont certaines comme la tortue imbriquée est en danger critique d’extinction.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139120
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139120
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139120
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139120
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139120
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139120
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...