28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilEconomieGrève à Total : l’agriculture de Mayotte parmi les secteurs économiques en...

Grève à Total : l’agriculture de Mayotte parmi les secteurs économiques en grand danger

La station Total de Majicavo Jumbo
La station Total de Majicavo Jumbo

L’intense développement du parc automobile à Mayotte ces dernières années nous a tous rendus dépendants à la voiture, particuliers comme entreprises. Grâce aux transports, l’activité économique s’est structurée à l’échelle du département. Conséquence, il suffit que les grévistes de Total coupent les vannes du carburant pour qu’en une semaine, Mayotte frôle l’asphyxie. La plupart des secteurs économiques sont désormais en danger : les entreprises du BTP tournent déjà au ralenti, quand les entreprises ne sont pas à l’arrêt, comme les commerces et les grandes surfaces qui constatent que leurs clients ne peuvent plus se rendre chez eux… les clients et leurs salariés.

De nombreux pêcheurs se plaignent également de ne pas avoir accès au carburant. Ainsi, ce samedi après-midi à la station marine de Petite Terre, malgré l’arrêté préfectoral permettant “aux professionnels de la mer” d’en bénéficier, seuls les prestataires nautiques pouvaient effectivement se servir.

L’agriculture est aussi très fortement impactée. A Mayotte, les agriculteurs de métier doivent souvent se déplacer sur des parcelles très éloignées les unes des autres sur lesquelles se trouvent leurs cultures et leurs élevages. Se déplacer, un véritable tour de force actuellement quand on ne peut mettre que 30 euros de carburant dans son véhicule après des heures et des heures d’attente. Et dès demain, la crise du carburant va se transformer en crise de l’élevage.

.
L’aliment va manquer dans de nombreux élevage de poulets de chair dès ce dimanche

«Nous élevages de poulets vont mourir», alerte Naouiroubbine Matoir, des Jeunes agriculteurs (JA) de Mayotte. «Nous ne sommes plus en mesure de ravitailler les exploitations de poulets de chair en aliment. Dès demain dimanche, certaines exploitations de productions de volaille seront en rupture d’aliment».

Des poulets condamnés, les agriculteurs responsables

Contrairement aux exploitations de poules pondeuses qui disposent généralement de silos à grains, les élevages de poulets fonctionnent avec des stocks très réduits. Les groupements de producteurs se ravitaillent auprès d’Ekwali, le producteur mahorais d’aliments pour animaux installés à Ironi Bé. Les camionnettes des groupements distribuent ensuite l’aliment aux exploitations. Le site de production de volailles de Naouiroubbine Matoir, à Combani, fait partie de ces fermes en crise.

.
Des exploitations et une filière au bord d’une crise majeure

«Moi, je n’ai plus d’aliment à partir de demain et nous sommes plusieurs dans ce cas. Les autres vont suivre rapidement. Ce qui va se passer, c’est que les poulets, privés de nourriture, vont commencer à se piquer et on va avoir une forte mortalité. Le problème concerne bien sûr les animaux mais nous, agriculteurs, nous sommes pénalement responsables. Quand on prive un animal de nourriture, c’est considéré par la justice comme de la maltraitance animale.»

Et les conséquences pourraient impacter toute la chaîne de production, y compris l’atelier de transformation agroalimentaire de Coconi, avec des emplois à la clé. «Nous avons alerté la DAAF* et le préfet. Et ce qui me touche le plus, c’est que ce samedi matin, nous n’avons toujours pas eu de réponse». Comme tous les jours depuis le début du conflit social chez Total, une réunion de crise doit se tenir ce samedi en fin d’après-midi à la préfecture. Il sera donc peut-être  question de dispositions pour sauver du naufrage une filière qui ne plus tenir très longtemps sans carburant.

PM
www.jdm2021.alter6.com

*DAAF/ direction de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...