27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 28 février 2024
AccueilorangeUn jeune chef d’entreprise Mahorais reçu par le cabinet de la ministre

Un jeune chef d’entreprise Mahorais reçu par le cabinet de la ministre

Mirhane Abdallah reçu par Gaëlle Nerbard
Mirhane Abdallah reçu par Gaëlle Nerbard

Sa société, qui répond au cahier des charges national et détient l’Autorisation du Conseil Départemental pour exercer en tant que services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile auprès des personnes âgées et/ou personnes porteuses de handicap.

Un secteur jusqu’alors totalement vierge, puisque les cocos et bacocos (personnes âgées) étaient jusqu’à présent intégrés dans la cellule et le foyer familial. Mais les modes de vie évoluant, la prise en charge des personnes âgées devient prégnante à Mayotte, et alors que la population, très jeune, de Mayotte, ne peut que vieillir…

Face à l’exigence d’avoir du personnel formé et qualifié pour la prise en charge de ce public fragile, il a ainsi fondé il y a un an et demi Somahazi, une entreprise destinée à la formation des jeunes aux métiers du social, sanitaire et du médico-social et à la prise en charge de seniors.

Former les jeunes

Il a sollicité dans ce cadre les conseillers de la ministre, et a été reçu par Gaëlle Nerbard, Conseillère chargée des affaires sociales, de la santé et de la jeunesse au Cabinet de la Ministre des Outre-mer et Nafissata Mouhoudhoir, de la DJSCS de Mayotte.

En rencontrant les services de l’Etat, le jeune chef d’entreprise souhaite sensibiliser les pouvoirs publics à l’urgence de la formation des jeunes aux soins particuliers que requièrent nos plus âgés. Porteur également du projet du 1er Salon des Cocos et Bacocos qui se tiendra début novembre à Mamoudzou, en partenariat avec la FMAPAR, Mirhane Abdallah a reçu les encouragements des équipes d’Annick Girardin sur ce dossier. La ministre s’était d’ailleurs rendue à l’association WADZADE WA MAHORAIS d’Ali Nizary afin d’échanger avec les retraités et personnes âgées à Bandraboua.

De plus, il a proposé, au cabinet ministériel, sa candidature pour faire partie des assises de Mayotte qui auront lieu au mois d’octobre 2017.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...