28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilorangeLes jeunes professionnels du tourisme Mahorais musclent leurs compétences

Les jeunes professionnels du tourisme Mahorais musclent leurs compétences

Equipe pédagogique, avec, à gauche, Tafara Houassaini
Equipe pédagogique, avec, à gauche, Tafara Houassaini

Qui n’a pas été confronté aux hésitations d’un ou d’une serveuse dans un restaurant mahorais en réponse à une interrogation pourtant légitime sur le menu ou le vin raccord avec vos gambas ? Si en dix ans le professionnalisme a fait un grand bond en avant, la marge avec est encore grande pour atteindre les étoiles dont veulent se doter certaines intercommunalités en matière de restauration.

Le centre de formation DAESA sis à Dembéni relève le challenge en proposant plusieurs formations dans un pays anglophone, le Kénya. Financée par la DAFPI du conseil départemental et LADOM en charge de la mobilité, l’opération a permis l’envoi de 6 jeunes en stage d’immersion linguistique dans les métiers du Tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Pendant 3 mois, ils vont suivre les cours au Boma International Hospitality Collège, qui comprend deux complexes hôteliers de 3 et 5 étoiles.

Recruté par Air Madagascar

Auparavant, les 6 jeunes issus de la formation Titre professionnel Réceptionniste en hôtellerie de la SAS DAESA avaient suivi une formation de remise à niveau en anglais pendant deux mois avant leur départ pour 3 mois d’immersion au Kenya. L’objectif était de développer leurs compétences linguistiques tout en se formant aux standards internationaux en matière de tourisme, au milieu des étudiants anglophones de la zone, Nigérians, Kényans, Malgaches, Sud-Africains, etc.

« C’est une vraie réussite », se réjouit Tafara Houssaini, en évoquant les emplois qu’ont décroché les jeunes ensuite : « Ils sont revenus avec un très bon niveau d’anglais et de nouvelles compétences professionnelles qui leur a permis de se positionner sur le marché local sans difficulté. L’une d’elle, Anita est à ce jour en poste à Air Madagascar. Et son implication pendant son séjour à Boma, n’est pas passée inaperçu, elle est présente sur toutes les plaquettes publicitaires de l’école et de l’Hôtel ! »

Entendre le concept

Les stagiaires le lendemain de leur arrivée à Nairobi
Les stagiaires le lendemain de leur arrivée à Nairobi

On compte aussi une collaboratrice des Céméa sur le programme « Apprendre et jouer », le seul garçon de l’équipe, Wirdane, travaille en partenariat avec le CDTM comme traducteur lors des arrivées de touristes anglophone.

Les frais de la formation, « 3.000 euros par stagiaire », ont été avancés par DAESA, et remboursé par le conseil départemental.

En réponse à ce succès, l’organisme de formation réitère : « Un nouveau groupe a commencé sa période de stage le lundi 9 octobre dernier dans le même établissement après deux jours d’observation qui leur a permis de très vite s’intégrer et comprendre le défi à relever. »

Pour l’instant, seule la DAESA propose cette action. Et Tafara Houssaini voit déjà plus loin, « nous allons diversifier les activités pour proposer d’autres débouchés avec des stages semblables, chez des professionnels du portuaire ou aéroportuaire par exemple. »

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...