27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 22 février 2024
AccueilEducationLe déficit d’investissement scolaire critiqué par la CGT Ma

Le déficit d’investissement scolaire critiqué par la CGT Ma

.Une déclaration a été lue en début de séance de conseil de l’Education nationale, résumant les insuffisances. On n’y apprend rien, mais elle permet de mesurer l’ampleur des dégâts supplémentaires que peut causer la baisse des emplois aidés.

Elle évoque en premier lieu le premier degré, « il manque plusieurs centaines de salles de classe pour en finir avec le système de la rotation. De nombreuses écoles, en rotation ou non, sont dans des états indignes et le matériel pédagogique manque trop souvent. »

Dans ce contexte, le retrait d’une partie des emplois aidés ressemble alors à « un coup de grâce », et le syndicat demande « la restauration immédiate des emplois permettant de faire fonctionner les écoles et la remise à plat des rythmes scolaires pour qu’ils soient adaptés, de manière pragmatique, aux réalités matérielles des écoles et aux moyens réels des communes. »

La proximité de la taille humaine

Dans le second degré, ce sont les violences aux abords des établissements scolaires, « et qui entre de plus en plus dans les établissements » qui sont stigmatisées comme frein. Un phénomène qui concerne moins l’Education nationale que l’éducation parentale et les forces de l’ordre à première vue, mais malgré tout aggravé par « la surpopulation scolaire » : « Il est urgent de construire des établissements à taille humaine, ne dépassant pas les 800 élèves comme le préconise le CESEM*. Rappelons que le collège « moyen » accueille en France 470 élèves, plus de 1400 à Mayotte. »

Et un problème d’insuffisance de personnel de vie scolaire : » Les barbelés et les caméras ne remplaceront jamais des personnels.

Le vice-rectorat a annoncé un recrutement d’enseignants supplémentaires dans le second degré, « 176 équivalents temps plein », rapporte la CGT Ma, mais un chiffre qui « ne couvre pas l’augmentation des effectifs » scolaires. Il critique toujours le recours aux recrutements de contractuels, « la moitié des poste du second degré », en pointant le déficit d’attractivité du territoire. Traduire le manque d’incitations financières et fiscales.

Une situation qui ne doit pas empêcher de souligner les efforts du vice-rectorat dans un contexte difficile de pression migratoire, et qui appelle comme dans la santé, une politique cohérente de la France au niveau territorial.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

* Conseil économique social et environnemental

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...