31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilEconomiePremier centre gratuit de formation des micro-entrepreneurs à Mayotte

Premier centre gratuit de formation des micro-entrepreneurs à Mayotte

Ahmed, 33 ans, est le gérant du magasin DOMA SPORT à Kawéni, grâce à un prêt Adie
Ahmed, 33 ans, est le gérant du magasin
DOMA SPORT à Kawéni, grâce à un prêt Adie

L’Agence AFD de Mayotte, dans le cadre de sa mission de lutte contre les vulnérabilités et de soutien au développement économique, et l’Adie, association pionnière du microcrédit en France et en Europe, signent une convention de partenariat pour le lancement du dispositif « Adie MicroBusiness », premier centre de formation gratuit pour entrepreneurs à Mayotte.

Le 12 décembre 2017, Yves Rajat, Directeur de l’agence AFD Mayotte, et Emmanuel Legras, Directeur territorial de l’Adie Mayotte, ont signé une convention de partenariat pour le lancement du dispositif Adie MicroBusiness, un nouveau centre de formation, gratuit, pour les micro-entrepreneurs mahorais.

L’AFD contribue sur ses fonds propres au cofinancement de l’opération à hauteur de 100.000 €, renforçant ainsi son appui aux actions de l’Adie sur le département.

Le dispositif Adie MicroBusiness a vocation à soutenir l’entreprenariat mahorais en proposant des offres de formation et de coaching individuel aux porteurs de projet et chefs d’entreprise mahorais. Il vise également à sensibiliser les élèves de collèges et de lycées à l’entreprenariat.

Premières armes en compta

À Mayotte, 800 à 900 nouvelles entreprises sont créées chaque année. La grande majorité sont des entreprises individuelles, dont près de la moitié sont financées et accompagnées par l’Adie. Le manque de qualification, d’information et d’accompagnement d’une partie des créateurs sont des freins dans la réalisation de leurs démarches administratives et pour la gestion (comptabilité, stratégie) et le développement de leur entreprise.

Signature entre l'AFD et l'Adie
Signature entre l’AFD et l’Adie pour la création de Adie MicroBusiness

Le parcours de formation proposé gratuitement par Adie MicroBusiness a pour objectif de guider les créateurs vers une meilleure appréhension de l’acte d’entreprendre, et de leur donner des outils concrets pour piloter leurs activités. Ce dispositif d’accompagnement et de formation vise à renforcer les outils déjà déployés par l’Adie à Mayotte, à les diversifier, pour accroître l’impact des actions de l’association sur le territoire.

70% de la population mahoraise a moins de 20 ans. Le bassin d’emploi salarié (porté à 51% par des emplois dans la fonction publique) reste trop limité pour accueillir l’ensemble des futurs demandeurs d’emploi. En matière de création d’entreprise, à l’inverse de la part des jeunes dans la population de l’île, les moins de 30 ans ne représentent que 14% des créateurs d’entreprise.

Leur donner envie d’avoir envie…

Même parcours pour Salouoi, éleveuse de poulets de chair
Même parcours pour Salouoi, éleveuse de poulets de chair

Il faut donc intervenir davantage auprès des jeunes de moins de 25 ans, afin de les préparer à l’entrée sur le marché du travail et leur transmettre l’envie d’entreprendre comme solution d’insertion et de développement économique local. Ce sera l’objet d’intervention dans les collèges et les lycées de Mayotte pour sensibiliser les élèves à l’entreprenariat. En septembre 2017, ce sont près de 42 000 élèves qui sont rentrés dans le secondaire à Mayotte. Afin de préparer l’insertion de ces jeunes sur le marché du  travail, et de participer aux conseils en terme d’orientation par un projet pédagogique commun avec les enseignants, il est proposé au travers de ce dispositif, que l’Adie souhaite avec le Vice-rectorat, de sensibiliser les élèves à l’entreprenariat, et de préparer ainsi les futurs chefs d’entreprise mahorais de demain.

Depuis l’implantation de l’Adie à Mayotte en 1997, l’AFD a contribué ces 20 dernières années à refinancer, sous forme d’emprunt, son fonds de crédit pour plus de 15 millions d’euros. Ce qui a permis l’attribution de plus de 5 000 microcrédits et la création ou le maintien de plus de 2 500 emplois. En 2017,  3 millions d’euros ont été octroyés au titre de l’implantation et du développement de la nouvelle agence de Chiconi.

 

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...