28.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 avril 2024
AccueilEducationLa mairie de Mamoudzou se met à la formation : 19 jeunes...

La mairie de Mamoudzou se met à la formation : 19 jeunes obtiennent le BPJEPS

Un partenariat original entre Pôle emploi, la Direction de la jeunesse, des sports et de la Cohésion sociale (DJSCS), le CROS de Mayotte et le financeur, la mairie de Mamoudzou, a débouché sur une formation diplômante pour une vingtaine de futurs encadrants sportifs et socioculturels.

L’ambiance était à la fête ce vendredi matin à la mairie de Mamoudzou : 16 jeunes issus des 7 villages de Mamoudzou, recevaient leur diplôme de Brevet Professionnel Jeunesse Education Populaire et Sport (BPJEPS), en vue d’accompagner les dirigeants du monde associatif et socioculturel, sans compter 3 autres qui doivent repasser des partielles. Un a abandonné. « Cinq ont déjà été recrutés, les autres veulent suivre une formation complémentaire », annonçait Patrick Bonfils, Directeur de la Jeunesse et des Sports.

C’est la mairie qui a entièrement financé cette formation de 10 mois, « c’était long », nous glisse un lauréat, à hauteur de 140.000 euros, « dans le cadre de la formation professionnelle dont la compétence en terme de financement revient normalement aux collectivités », soulignait Sidi Nadjayedine, adjoint au maire de Mamoudzou, qui se réjouissait à plus d’un titre, « non seulement je suis heureux de couronner vos efforts, mais je suis moi-même titulaire d’un BPJEPS, j’ai commencé par là. » Il évoquait ce panel de jeunes issus de divers horizons, “vous êtes l’image de l’océan Indien”.

Les cours se déroulaient les mardi et jeudi, « et les autres jours, nous épaulions les professeurs d’éducation physique et sportive dans les collèges ».

Jeune maman et sportive

Des parents fiers de leur fille… et de leur petite-fille

L’un d’entre eux, Idriss, était en métropole quand l’élu l’a convaincu de passer ce diplôme : « Je travaillais dans un commerce, mais c’est vrai que le sport, c’est mon domaine. Je vais chercher une place d’éducateur sportif ». Ce diplôme de niveau IV leur donne un niveau Bac.

Après lui, c’est Barbara qui se lève, encouragée par un fan club : sa maman tient un collier de fleurs d’une main, et un bébé de l’autre, « c’est ma fille, j’ai suivi la formation enceinte », explique cette jeune fille qui n’a pas froid aux yeux, « ça n’a pas posé de problème, j’ai tenu à passer quand même les épreuves sportives ». Elle sait déjà comment transformer cette nouvelle compétence : « Plusieurs femmes sont fanas pour que je leur donne des cours d’Education physique, je compte ainsi emmagasiner de l’expérience pour ensuite poursuivre la formation en DE JEPS », le diplôme d’Etat qu’ils sont nombreux à vouloir tenter. Il faudra aller à La Réunion ou en métropole. Hamissi voudrais créer une école de basket à Mayotte.

Moment festif pour Sidi Nadjayedine

C’est le premier partenariat de ce type pour la mairie de Mamoudzou, « avec Pôle emploi, la DJSCS », et le succès remporté renforce l’idée que nous devrons tout mettre en œuvre pour trouver les financements nous permettant d’embaucher ces nouveaux animateurs afin de les mettre au service de notre population », concluait Sidi Nadjayedine.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...