28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueiljusticeBoulevard des crabes : le conducteur de la voiture condamné pour l'alcool...

Boulevard des crabes : le conducteur de la voiture condamné pour l'alcool au volant mais relaxé pour l'accident

Le conducteur poursuivi pour l'accident du Boulevard des Crabes est relaxé pour les blessures. Le tribunal n'a pu prouver qu'il en était pénalement responsable. Il est toutefois condamné pour avoir roulé avec un taux d'alcool important. La victime est, elle, indemnisée à hauteur de ses demandes, soit 80 000€.

Avec un taux important d’alcool dans le sang, ce qu’il n’a jamais nié, le conducteur de la Renault Mégane qui était entré en collision avec un scooter sur le boulevard des crabes le 30 juillet dernier ne pouvait échapper à une condamnation. Pour la conduite sous l’empire d’un état alcoolique, il écope de 3 mois de prison avec sursis et 8 mois de suspension de permis.
En revanche, ce légionnaire affecté à Dzaoudzi est relaxé pour les autres infractions qui lui étaient reprochées et qui étaient relatives à l’accident en lui-même, notamment “blessures involontaires par conducteur de véhicule terrestre à moteur” et “défaut de maîtrise du véhicule”, en l’espèce, un excès de vitesse présumé.
Pour ces deux faits, c’était parole contre parole. D’un côté le conducteur du scooter, légèrement blessé, affirmait avoir entendu la voiture de loin, avant de la voir arriver, à vive allure et en zigzaguant. De l’autre, le chauffeur de la mégane assurait avoir bien tenu sa droite, mais que c’est le deux-roues qui a fait une embardée, peut-être pour éviter les nids-de-poule nombreux sur le tronçon de route (qui a depuis été réparée).

Me Eric Hesler se dit satisfait de la décision rendue

L’avocat de la défense Eric Hesler avait fait valoir l’absence de preuve sur ces éléments. En d’autres termes, rien selon lui ne prouvait que son client avait commis une erreur de conduite ayant mené à ce terrible accident, qui a coûté sa jambe à une jeune maman.
Des arguments que le tribunal a donc entendus, en écartant la responsabilité pénale du conducteur pour les blessures de la victime.
Celle-ci ne devrait pas être lésée pour autant de ses droits. Le tribunal a satisfait à la demande de l’avocate de la famille, en accordant à titre provisionnel (c’est à dire que la somme peut évoluer selon ce que dira l’expert qui sera nommé) la somme de 80 000€ à la jeune femme amputée, et 8000€ pour le préjudice moral de son époux. Ce sont les assurances de la Mégane et du scooter qui devraient prendre solidairement en charge ces indemnisations.

Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...