31.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 avril 2024
AccueilEconomieDroits des travailleurs handicapés, les syndicats en première ligne

Droits des travailleurs handicapés, les syndicats en première ligne

La CFDT organisait ce jeudi une action d'information pour ses délégués de personnel au sujet des droits liés au handicap. De quoi lever une paire d'idées reçues, et décider de poursuivre la démarche.

Les locaux de la CFDT à Mamoudzou accueillaient vendredi dernier quelques représentants de personnel pour parler des droits des travailleurs handicapés. “L’objectif est de regrouper des représentants de la CFDT, voire d’autres formations, en partenariat avec l’AGEFIPH, explique Sarah Chamassi, chargée de mission au sein du syndicat. Tout au long de 2018, on a mené des formations des représentants de l’IUCFDT pour voir comment aider les personnes en situation de handicap et les informer sur leurs droits”.
En effet explique la salariée, “à Mayotte on n’entend pas beaucoup les personnes en situation de handicap dans le monde du travail, c’est comme une sorte de tabou. Certaines craignent d’être mises au placard. Or, au contraire, la médecine du travail notamment peut aider à les maintenir à leur poste.”
Le but de la rencontre était donc de faire le point avec des syndicalistes sur la situation dans leur entreprise, à l’instar de ce représentant du personnel d’une société de sécurité. Selon lui, il est difficile de parler de handicap dans sa boîte. “Dans la sécurité, on a besoin de personnes qui ne soient pas handicapées, car c’est un travail physique” estime-t-il de prime abord. “Il n’y a pas que les agents de sécurité, il y a d’autres postes qui peuvent accueillir des personnes en situation de handicap” lui répond Ousseni Balahachi, responsable de la CFDT Mayotte. “C’est même une chance pour l’entreprise” poursuit-il.
“En effet, rebondit l’agent de sécurité, on avait bien une secrétaire en situation de handicap, mais elle a démissionné pour partir en métropole”.
Si la discussion a ainsi pu faire tomber des idées reçues sur le handicap en entreprise, elle a aussi permis d’aborder des points de droit.
“C’est important de discuter de ce que nous, salariés, pouvons apporter à tous ceux qui sont touchés par le handicap” reprend Ousseni Balahachi. “Il s’agit d’impulser une solidarité et une reconnaissance dans l’entreprise”.

William Adousso, juriste et coordinateur du plan régional d’insertion des personnes handicapées

Il était pour cela appuyé par William Adousso, coordinateur local du Prith, le plan régional d’insertion des travailleurs handicapés. “Parmi les missions du Prith, il faut travailler avec les partenaires sociaux. Ce sont eux qui sont garants par leur fonction de représentants du personnel du respect du droit du travail, dont la non-discrimination dans l’entreprise, explique-t-il. Le but est aussi d’apporter des informations sur l’actualité juridique (notamment l’obligation d’emploi de personnels en situation de handicap pour les entreprises de plus de 20 salariés, NDLR). Si tout le monde est bien informé, ce sera plus simple de faire appliquer les règles.”
Raison pour laquelle, face au faible nombre de personnes ayant pu faire le déplacement en cette journée d’actualité chargée, le patron de la CFDT souhaite réitérer ce type de rencontres. Vraisemblablement dans une paire de  semaines.

Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...