27.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 avril 2024
AccueilOcéan IndienJeux des îles : quelles chances de médailles pour les Mahorais ?

Jeux des îles : quelles chances de médailles pour les Mahorais ?

La délégation mahoraise pour les Jeux des îles s’envole aujourd’hui pour Maurice. L’objectif est de représenter Mayotte de la meilleure des manières. En 2015, Mayotte avait ramené 13 médailles dont 2 en or. Cette année, il sera compliqué de faire mieux.

« L’objectif, ce n’est pas le nombre de médailles, mais la cinquième place, devant les Maldives et les Comores. » Madi Vita, président du Comité olympique régional et sportif l’a répété à plusieurs reprises avant le départ. Avec une délégation de 103 sportifs ne participant qu’à 9 des 14 disciplines programmées, impossible de concurrencer les grosses délégations que sont Maurice, la Réunion, Madagascar et dans une moindre mesure les Seychelles.

Il y a quatre ans, Mayotte avait tiré son épingle du jeu grâce à l’athlétisme avec 7 médailles, dont 2 en or. Une moisson amplifiée par l’apport des Mahorais licenciés en métropole. Cette année, le règlement oblige les participants à avoir été licenciés dans leur île au moins un an dans leur carrière sportive. Ce n’est pas le cas de nos médaillés Nasrane Bacar, championne de France en titre sur 60 m en salle, ni de Djassim Ahamada, médaillé d’or en saut en longueur aux Jeux des îles à la Réunion, ni de Daouda Amboudi, médaillé d’argent en 2015 au saut en hauteur. Nos chances reposent vraiment sur les lanceurs de javelot Soultoini Ali et Zoubert Combo chez les hommes. Tanzila Jean-Jacques chez les dames, malgré le fait qu’elle n’ait pas réalisé les minima, pourrait décrocher une médaille, dans un concours qui n’attire pas les concurrents.

Le but, c’est le podium

Au judo, le nouveau règlement a permis de faire appel à des combattants ayant été licenciés à Mayotte et ayant un bon niveau. La délégation compte ainsi plusieurs combattants issus de clubs de D1 française et un ancien membre de l’équipe de France de judo, le Réunionnais Thierry Grimaud. Et les dirigeants visent 4 médailles (contre une d’argent en 2015).

Autre grande chance de médaille, Kilomo Vitta en tennis de table. Celui-ci a évolué dans l’équipe belge de tennis de table, il est professionnel et s’est préparé en Chine. Mais, il est aussi Français, licencié à Mamoudzou. Décrocher l’or est donc son objectif. Mais à Maurice, sa présence est contestée du fait qu’il a représenté la Belgique.

Pour le cyclisme, l’écart est encore trop grand avec les autres nations.

Beaucoup d’espoirs sur les sports collectifs

Sinon, pour les sports collectifs, on attend beaucoup du basket chez les hommes et les dames. Malgré un tirage au sort favorable, la préparation a été perturbée. Et chez les hommes, des blessés de dernière minute comme le professionnel Kadri Moendadze ou la non-sélection du capitaine du BCM Aboubacar Madi sèment le doute. Médaillés d’argent en 2015, les footballeurs sont également attendus. Et tout se joue dès le premier match ce jeudi contre les Comores. Une bonne entame donnerait confiance pour la suite. L’objectif fixé est la finale, rien que ça, mais la concurrence sera rude puisque tout le monde vise le titre.

Les rugbymen visent la médaille de bronze, mais ils sont les Petit Poucet de l’épreuve. Les trois autres équipes, Madagascar, Maurice et la Réunion ont pour objectif l’or.

Enfin pour le volley, là aussi on ne s’attend pas à un miracle. En difficulté avec le département, la fédération française et la DJSCS, la ligue a reçu tardivement grâce au soutien du CROS des fonds pour se préparer. Néanmoins, Mayotte n’a pas d’équipe féminine et n’a engagé aucune paire en beach-volley. Se battre sur le terrain suffira largement.

AH

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139517
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139517
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139517
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139517
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139517
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139517
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...