28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilEconomieAprès une longue attente, Mayotte va pouvoir stocker son électricité

Après une longue attente, Mayotte va pouvoir stocker son électricité

Le territoire n’y croyait plus. Six ans après que le projet « Opéra » de stockage de l’énergie photovoltaïque ait été présenté en 2013, ait pris la poussière, ait été enterré, deux projets de stockage d’électricité vont voir le jour à Mayotte.

À la demande du Ministère en charge de l’Énergie, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) avait lancé en mai 2017 deux appels d’offres visant à développer des projets d’installations photovoltaïques dans les zones non interconnectées. Plus de deux ans après, les résultats viennent de tomber.

On se souvient que le premier projet de stockage d’électricité s’était donné de grands airs. « Opéra », c’était son nom, pour « Opération pilote énergies renouvelables », prévoyait que en cas de chute de l’alimentation par le photovoltaïque, une pile géante prenne le relai pendant une trentaine de minutes en injectant jusqu’à 3 mégawatts dans le réseau électrique. Elle laissait donc le temps aux centrales thermiques «classiques» de se mettre en route. Ainsi, si un nuage passe sur les centrales solaires, le réseau électrique ne s’effondre pas dans un black-out, les énergies renouvelables et fossiles se passant le relai en douceur. La stabilité du réseau électrique est donc garantie. Et il est donc possible de développer ce mode d’énergie alternative.

Un mix soumis aux cordons de la bourse

EDM contrôle en permanence la production par photovoltaïque dans son bureau central des conduites

Mais voilà, sa réalisation était suspendue à une modification de la réglementation actuelle qui lui permettrait d’être éligible à la compensation des surcoûts de production de l’énergie (CSPE).

C’est la CRE qui tenait les cordons de la bourse, et qui vient donc de se délier. Nous allons peut-être pouvoir dépasser les 5% de mix énergétique alors que nous sommes attendus sur un taux de 50% l’année prochaine !

La CRE a retenu deux dossiers, sur les 17 déposés, pour une puissance totale d’environ 11 mégawatts. Ces infrastructures devraient permettre de réduire de 6100 tonnes par an les émissions de CO2 du secteur thermique de l’île. Ils sont portés par Total Solar, filiale à 100% du pétrolier, pour « Longoni Stockage I », et par Albioma Services réseau, spécialiste de l’énergie renouvelable outre-mer, pour « ASR Mayotte RC ».

Les charges de service public supportées par la société EDM au titre de ces deux contrats seront donc compensées. Elles représenteront 33,1 millions d’euros sur la durée de vie des projets. La CRE a estimé les surcoûts de production évités par ces projets sur leur durée de vie à environ 72,3 millions d’euros, ce qui permet une économie nette de charges de Service Public de l’Électricité de 39,2 millions d’euros sur les 25 années à venir.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...