28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilorangeRéunion sécurité au lycée Mamoudzou Nord : une nouvelle fois, les élèves à...

Réunion sécurité au lycée Mamoudzou Nord : une nouvelle fois, les élèves à protéger en dehors des cours

Abriter les élèves lors de la dépose très matinale en bus le matin, semble la problématique commune à tous les établissements.

C’était annoncé : après la première réunion du genre au LPO de Kawéni, initiée par le préfet à la suite d’une manifestation d’élèves contre l’insécurité, la même configuration se reproduit sur l’ensemble des lycées. Dzoumogné l’a abritée la semaine dernière, et ce mardi, c’était au tour de Mamoudzou Nord. Préfecture, rectorat, commune, transporteur, forces de l’ordre, département, et élèves, se sont concertés pour trouver des solutions.

Les problématiques se rejoignent sur un point : la vulnérabilité des élèves entre les moments où ils sont pris en charge par l’établissement. De nouveau, les horaires nocturnes de Matis avec des déposes de bus scolaires parfois deux heures avant l’ouverture de l’établissement le matin, sont pointés du doigt. Les élèves sont de véritables proies pour les délinquants qui peuvent faire main-basse sur les portables ou sur de l’argent liquide.

Les transports scolaires en souffrance

Revoir la coordination après les déposes en bus

Cette fois-ci, les élus du département avaient été conviés, l’oubli des précédentes réunions est réparé. Or, la compétence du transport scolaire leur revient. Issa Issa Abdou, vice-président en charge du social nous rapporte son intervention sur les problématiques organisationnelles du ramassage scolaire : « Nous devons revoir les conditions d’attribution de ce marché, notamment en terme de sous-traitance. » Tous les transporteurs ne respecteraient pas le cahier des charges.

Une autre intervention de l’élu concernait son domaine, l’action sociale et par extension, l’accès au droit : « Les plaintes ne sont pas toujours déposées. Nous allons réfléchir à accompagner la mise en place d’une permanence du tribunal dans les Centres communaux d’action sociale des mairies. »

Outre le matin, la plage de repas méridien est également un problème. Les élèves ne souhaiteraient pas déjeuner à la cantine, et préfèreraient se rendre sur des points éloignés, notamment en zone Nel, nous rapporte Didier Cauret, directeur de cabinet du recteur, « mais là, ils se font agresser. Un élève a été pris à partie par une bande pour leur acheter à manger. » Inciter à rester au sein de l’établissement plutôt que de risquer de se faire agresser devrait être en toute logique la bonne orientation, quitte à revoir la qualité des repas avec le prestataire.

Quant à l’accueil des élèves tôt le matin, le rectorat réfléchit à proposer un accueil au collège K2. Selon la même logique que l’élargissement des horaires d’ouverture à Dzoumogne et de l’ouverture de la MJC de Kawéni pour le LPO.

Un point sera fait dans un mois environ.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...