31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueiljusticeSix ans de prison pour de multiples agressions de randonneurs à Tsingoni

Six ans de prison pour de multiples agressions de randonneurs à Tsingoni

Pendant deux semaines, la cour d'Assises de Mayotte se penche sur le cas de braqueurs ayant sévi en 2015 et 2016, notamment sur des sites touristiques, portant un grave préjudice à l'image de l'île. Deux d'entre eux qui opéraient à la cascade de Soulou écopent de 6 années de prison chacun.

Six ans ferme. Dans le box des accusés, le jeune homme, père de trois enfants et en détention depuis 2016, prend acte de sa condamnation sans réagir.  C’est que la peine prononcée par le président de la Cour d’Assises n’est “pas une surprise” commente Me Mattoir, son avocate. “C’est le tarif” pour ces vols avec arme, une qualification criminelle, qui sont jugés depuis une semaine au tribunal judiciaire de Mamoudzou. C’est aussi la peine requise par l’avocat général Ludovic Folliet quelques heures plus tôt.

Il n’est certes pas rare que des vols avec arme soient requalifiés en vols avec violence, devenant un délit jugé au tribunal correctionnel. Cette procédure permet un jugement plus rapide, avec des peines souvent plus légères qu’en cour d’Assises. Mais dans ce cas, malgré le casier judiciaire vierge des accusés, le dossier était trop lourd pour être pris à la légère.

La plupart des agressions jugées vendredi et lundi ont été commises entre 2015 et 2016 près de la cascade de Soulou, sur la commune de Tsingoni avec des armes blanches, à chaque fois, de l’argent ou des téléphones étaient dérobés aux promeneurs. Les braqueurs pouvaient se positionner de part et d’autre d’un groupe pour les rançonner, ou leur proposer de les guider avant de sortir un chombo. Un automobiliste qui avait pris le premier en stop fait aussi partie des victimes.

Pour le premier accusé, ce sont pas moins de 11 agressions qui lui ont été reprochées, il a été acquitté pour deux d’entre elles. 11 vols avec arme qui totalisent 35 victimes, dont des enfants. Parmi elles, aucune ne s’est constituée partie civile pour obtenir une indemnisation mais la plupart a fourni une description précieuse de leurs agresseurs.

Six ans, c’est aussi la peine prononcée à l’encontre de l’autre accusé de ce dossier. Ce dernier se voyait reprocher moins de faits, six vols avec arme ayant été relevés à son encontre. L’avocat général demandait 5 ans de prison pour lui. Mais si sa participation à ces braquages semble moindre, son absence à l’audience n’a pas joué en sa faveur. Le jeune homme avait bénéficié en 2018 d’une libération sous contrôle judiciaire, qu’il n’a pas respecté, disparaissant dans la nature. En fuite, il fait l’objet depuis 2019 d’un mandat d’arrêt.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...