31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilorangeSix élèves blessés lors d'un caillassage de bus, FO appelle à sanctionner...

Six élèves blessés lors d’un caillassage de bus, FO appelle à sanctionner les parents des agresseurs

A la suite de nouvelles agressions contre des bus scolaires ce jeudi soir, Ali Siaka, secrétaire de FO Transports, interpelle tous les élus de Mayotte et les représentants de la justice. Il appelle à l’apaisement mais en retour, demande des mesures efficaces pour isoler ces jeunes.

Ce jeudi soir, un bus a été caillassé à Dzoumogne, et un autre à Bouyouni, dans le Nord de Mayotte, vers 18h. Dans ce dernier, 6 élèves ont été blessés sur les 62 transportés, et le courage du conducteur est encore à souligner, relate Ali Siaka : “Malgré le vent de panique à bord du bus, il a déposé les élèves blessés au dépôt de Longoni où ils ont été pris en charge par les pompiers et a ramené les autres chez eux, puis il est rentré chez lui à Ouangani.” Sur les photos transmises, du sang au pied d’un des sièges du bus.

L’agression s’est produite dans le cadre d’affrontements entre bandes de jeunes de Bouyoni et les autres villages.

Six jeunes ont été blessés et pris en charge par les pompiers

Pour Ali Siaka, appeler au droit de retrait n’est plus d’actualité, “j’appelle à l’apaisement, car nous n’obtenons jamais de solutions durables pendant ces mouvements et ça gêne ceux qui veulent étudier. Par contre, je demande aux élus de prendre en charge cette situation dans le réseau transports, et l’ensemble des autorités de la justice, à des mesures qui fonctionnent.”

Voir dans la présence des forces de l’ordre la seule bonne solution s’avère finalement contreproductif selon lui: “Les gendarmes étaient là, mais ça attise la volonté des jeunes de s’en prendre à eux. Et nous, nous sommes entre le marteau et l’enclume. Je voulais dire que ceux qui viennent semer la terreur parce qu’ils aperçoivent les forces de l’ordre, ne doivent pas rester sur ce territoire. Dans un premier temps, ils ne doivent pas être relâchés dans la nature après avoir été arrêtés. Je ne demande pas qu’ils soient forcément emprisonnés à Majikavo, mais il faut trouver la bonne méthode pour les isoler, qu’ils ne s’en prennent plus à ceux qui veulent étudier.” Entre autres solutions, on revient au projet de Centre Educatif Fermé demandé il y a 5 ans par le procureur Garrigue. Les travaux d’intérêt général, encore trop peu nombreux, sont aussi à généraliser.

Les pompiers appelés au dépôt de Longoni prennent en charge un jeune blessé

La parentalité est encore une fois à interroger pour le syndicaliste: “Quand les agresseurs sont identifiés, il faut que les parents paient. Pour qu’ils prennent conscience des dégâts que commentent leurs enfants, mais aussi, parce que les transporteurs doivent être indemnisés.”

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...