27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 22 février 2024
AccueilEconomieA Mayotte, le budget de la mission Outre-mer 2022 met l'accent sur...

A Mayotte, le budget de la mission Outre-mer 2022 met l’accent sur le RSMA

Dans le cadre du projet de loi de finances 2022, le ministère des Outre-mer résume en 3 points sa politique en matière de finances pour 2022. 

– Tout d’abord, 62% des 2,41 milliards d’euros de la mission Outre-mer seront destinés à l’amélioration de l’emploi et de la compétitivité des entreprises ultramarines, dans l’esprit du plan de relance post-Covid.  Une partie des crédits permet également la mise en cohérence des politiques des autres ministères menées dans les territoires ultramarins, le budget se montait à 19,2 milliards d’euros en 2021, le budget prévisionnel 2022 n’est pas encore mentionné.

– Ensuite, le budget est mobilisé autour d’une “forte augmentation des moyens humains et financiers” autour de trois axes.

Le premier concerne des actions liées à la vie quotidienne des habitants ultramarins (aides au ramassage des sargasses, aides au propriétaire pour les ménages modestes), le 2ème porte sur la jeunesse, notamment à Mayotte où le ministre Lecornu avait annoncé une nouvelle compagnie du Service Militaire Adapté (SMA) et où 202 Equivalents Temps plein seront créés en 2022 pour renforcer les personnels encadrant. Notons que le taux d’insertion du RSMA a baissé, 76 % en 2020, dont la majorité en formation. Point positif, le RSMA va étendre son rayon d’action en accueillant aussi les jeunes mères célibataires, jeunes diplômés et mineurs décrocheurs et en enrichissant son contenu, allongement de la durée du stage, lutte contre illettrisme et l’illectronisme, permis de conduire pour tous. Il finance enfin à Mayotte un programme éducatif et social organisé par le secteur associatif à destination de la jeunesse en errance.

Sébastien Lecornu, OUtre-mer, Mayotte
Le ministère des outremer rue Oudinot

3ème axe, les collectivités locales ultramarines seront accompagnées dans leurs projets d’investissements dans les infrastructures publiques : en Guyane, dans le cadre d’un futur accord structurel avec la Collectivité Territoriale de Guyane qui visera à rétablir sa capacité d’autofinancement et en Polynésie française, via une garantie de l’Etat pour un prêt de 300 millions d’euros au gouvernement local, permettant de financer le plan de relance du Pays.

– Enfin, le Projet de loi de finances 2022 est marqué par une accélération des décaissements sur le programme 123 « Conditions de vie outre-mer », pour permettre la concrétisation des projets sur les territoires ultramarins, qu’il s’agisse de production et de réhabilitation de logements sociaux financées par la Ligne Budgétaire Unique ou d’infrastructures financées dans le cadre des contrats de convergence et de transformation et du fonds exceptionnel d’investissement.

En parallèle, les crédits inscrits au titre de la compensation des exonérations de cotisations sociales patronales sont en diminution par rapport à 2021, compte tenu de l’impact mécanique de la crise sanitaire sur la masse salariale et des dispositifs d’urgence mis en place.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...