28.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilorangeVolcan de Mayotte : quand l'encre et la lave risquent de continuer...

Volcan de Mayotte : quand l’encre et la lave risquent de continuer à couler

Ce jeudi 31 mars, le Parc Marin de Mayotte organisait une conférence sur le volcan de Mayotte et son impact sur les écosystèmes. Un rendez-vous dont la vertu n'aura pas tant été de livrer les dernières informations scientifiques sur le volcan, que de rappeler le caractère exceptionnel de ce phénomène géologique aux retombées multiples. 

“L’idée c’est de voir ce qu’on va pouvoir apprendre au delà de l’aspect géologique, sur les écosystèmes qui sont au-dessus, sur les milieux profonds, sur les poissons, si ça va avoir un impact sur le corail puisqu’on est pas très loin non plus de la barrière de corail… On va se poser tout un tas de questions sur la biologie, et l’idée de cet évènement qui est anxiogène pour les gens qui habitent sur place, c’est d’en tirer une richesse, de créer de la science, l’amélioration de la connaissance et peut-être des  innovations technologiques, etc… De manière à ce que dans ce domaine inquiétant, on puisse en faire quelque chose qui valorise” introduisait Christophe Fontfreyde, directeur du Parc Marin. Le volcan de Mayotte, 4ème volcan actif de France, est ainsi présenté comme un “terrain de jeu exceptionnel” dont ” on va pouvoir tirer beaucoup d’enseignements sur la biologie”.

Après une courte présentation du Parc Marin et de ses missions, la parole est donnée aux différents experts de l’IFREMER et du BRGM. Et c’est à l’occasion d’une table ronde avec un public à la curiosité certaine, que les grandes lignes de la thématique étaient rappelées à tous.

Les experts de l’IFREMER et du BRGM

Ainsi, l’une des expertes dressait l’anatomie des abysses, photographies à l’appui : différents types de bactéries, de micro-organismes ressemblant à des draps ou autres formes abstraites, formées par ces communautés de micro-organisme. Le tout accompagné de tapis microbiens, et de sorties de fluides composées de CO2, de méthane et d’hydrogène.

En ressort conséquemment la question de l’impact sur les organismes locaux. Concernant les poissons, l’un des experts expliquaient que sur les voiliers (sortes de gros poissons avec un rostre), aucun changement particulier n’a été remarqué dans leurs trajets migratoires, certains animaux étant marqués. Il précise toutefois que ces espèces sont en haut de la colonne d’eau et donc non affectées par les changements se déroulant en dessous. ” Ce qu’il serait important, c’est de voir sur les autres espèces”, notamment les poissons évoluant en eaux profondes, les poissons coralliens et autres, s’ils vont être affectés. Mais pas encore de réponse définitive à cette heure, seulement des hypothèses de travail. L’expert précise tout de même que tout cela va affecter la chimie de l’eau, et donc conséquemment avoir un impact potentiel sur toute la chaîne tropique, du corail jusqu’aux tortues.

La localisation du volcan

A la question de l’impact du volcan sur l’île et ses risques potentiels, la seule réponse donnée aura été la promesse d’une prochaine conférence à venir, portée plus précisément sur le sujet. Quant à l’idée de voir le volcan émerger un jour, l’un des experts répond  que si la structure a pu croître de 800m de hauteur et atteindre une envergure de 12 km en un an, il faudra ” cent ou mille fois plus de matériaux” pour que cela se produise.
En somme, beaucoup d’interrogations mais encore peu de réponses pour l’heure sur ce phénomène géologique aux conséquences diverses, dont la première aura été de conférer à Mayotte une notoriété certaine au sein de la communauté scientifique internationale. Mais ce ” terrain de jeu exceptionnel” a encore bien des secrets à livrer, et les scientifiques n’ont fait qu’effleurer la surface de ce volcan sous-marin aux multiples mystères. L’encre, comme la lave, n’a pas fini de couler…

Du 9 au 22 juillet prochain, le navire Marion Dufresne repartira en mer pour une nouvelle mission d’observation scientifique, laquelle nous livrera on l’espère, toujours plus d’informations sur le phénomène.

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...