28.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilEconomieSDIS : 400.000 euros de l'Outre-mer pour piloter l'émergence de casernes modernes

SDIS : 400.000 euros de l’Outre-mer pour piloter l’émergence de casernes modernes

L'amélioration de la prise en charge des conditions de travail et des risques cycloniques conduit le Service Départemental d'Incendie et de Secours à mener 5 chantiers de construction et de rénovation de casernes.

L’Agence française de développement (AFD) et le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) de Mayotte ont signé ce 27 juin 2022 une convention de subvention de 400.000 euros pour la mise à disposition d’une assistance à maîtrise d’ouvrage dédiée à la construction et à la rénovation de casernes. Financée par le ministère des Outre-mer, cette subvention doit permettre d’accompagner la réalisation du programme immobilier 2021-2026 du SDIS.

“L’actuel parc immobilier du SDIS ne répond pas aux enjeux identifiés par le Schéma départemental d’analyse et de couverture des risques”, indique le service dans un communiqué. Il engage la mise en œuvre, avec le soutien financier du Conseil départemental, d’un vaste programme de construction et de rénovation de ses bâtiments. “Une partie des infrastructures existantes ne sont plus aux normes, notamment en cas d’événements cycloniques ou sismiques graves, tandis que les conditions d’hébergement et de travail des sapeurs-pompiers doivent être améliorées. En cas d’évènement grave, la disposition géographique des équipements ne permet par ailleurs qu’un accès restreint à certaines zones du territoire.”

Un programme de rénovation et de constructions de nouveaux bâtiments a donc été validé sur une période de 5 ans. La convention de subvention signée ce jour entre le SDIS et l’AFD doit permettre le renforcement du pilotage technique et financier de cinq opérations d’investissement majeures : la construction de casernes à Chirongui et Dembéni, la construction d’un centre technique à Kawéni, la rénovation de la caserne de Kawéni et l’agrandissement de celle d’Acoua.

“Cette assistance à maîtrise d’ouvrage permettra au SDIS de piloter efficacement ces travaux et ainsi de faciliter le déploiement des sapeurs-pompiers sur le territoire lors d’événements graves (incendie, cyclone, séisme, montée des eaux, etc.) afin de garantir une protection accrue des populations.”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...