29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilEnvironnementUn nouveau braconnier interpellé grâce aux moyens conjoints des associations et de...

Un nouveau braconnier interpellé grâce aux moyens conjoints des associations et de la gendarmerie

Dans la nuit du 17 juillet 2022, les équipes de l'association Oulanga Na Nyamba sont témoins du braconnage d'une tortue sur la plage de Mtsanga Nyamba. Rapidement prévenue, la gendarmerie intervenait alors, permettant l'interpellation d'un des auteurs. Un nouveau succès pour les acteurs de la préservation des tortues, deux ans après la mise en place du Pacte des tortues.

C’est sur la plage aussi isolée que réputée pour ses pontes de tortues, Mtsanga Nyamba, que les équipes d’Oulanga na Nyamba découvrent en flagrant délit un nouvel acte de braconnage, dans la nuit du 17 juillet 2022. Six hommes armés de machettes, s’en prenant à une tortue verte venue pondre sur le sable. Rapidement, la gendarmerie est contactée, les membres de l’association étant démunis face à des hommes armés. Les militaires bravaient alors les 30 minutes de marche nécessaires pour rejoindre la plage. Sur place, cinq des braconniers prennent la fuite par la mer, laissant leur pirogue et la viande de tortue derrière eux. Le dernier braconnier est interpellé par les gendarmes. Etranger en situation irrégulière, l’homme est expulsé à Anjouan dès le lendemain, avant un jugement au tribunal le 9 juin prochain, où il ne mettra probablement jamais les pieds. L’association précise que cela n’empêchera pas qu’il soit condamné et recherché.

Un pacte des tortues qui porte ses fruits ?

Comme le rappelle Oulanga na Nyamba, il s’agit du onzième braconnier interpellé depuis la signature du Pacte de sauvegarde des tortues marines en décembre 2020, dont cinq cette année. Grâce au Pacte, “la lutte anti-braconnage atteint un niveau d’efficacité exemplaire grâce à la collaboration entre les associations et la Gendarmerie” précise l’association.
Si la tortue n’a pu être sauvée cette fois-ci, Oulanga na Nyamba évoque l’effet dissuasif de telles opérations, espérant que “l’avertissement fait comprendre aux braconniers que leurs actes illégaux sont aujourd’hui fortement réprimés sur le territoire mahorais.”

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...