28.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilOcéan IndienSDIS : Mayotte au chevet de la métropole dans la lutte contre...

SDIS : Mayotte au chevet de la métropole dans la lutte contre les incendies

La violence et la durée des feux de forêt exceptionnels en métropole ont conduit les outre-mer a apporté un soutien humain avec l’envoi de sapeurs-pompiers en renfort. Dix soldats du feu de Mayotte, pour une période comprise en 8 et 21 jours, ont été détachés du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) afin de participer à la lutte contre les incendies en Gironde.

« C’est une première, d’habitude c’est la métropole qui vient appuyer les outre-mer car on n’a pas de départements voisins pour nous porter assistance ». Le colonel hors classe Olivier Neis, directeur du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de Mayotte, est revenu sur le caractère inédit de l’ampleur des feux de forêts dans l’Hexagone, précisant « qu’on parle de la France entière, avec une mobilisation générale, on est dans une crise exceptionnelle ».

Le SDIS de Mayotte sera au côté de celui de La Réunion une fois sur place

Une unité formée de sapeurs-pompiers de Mayotte et de la Réunion

Au regard de la violence et de la temporalité de cette crise, plus d’un mois de feu de forêt, « c’est tout naturellement que nous nous sommes portés volontaires, la direction générale de la sécurité civile ayant répondu favorablement à notre sollicitation », explique le directeur du SDIS de Mayotte. Il poursuit, « nous avons fait un appel à candidature parmi tous ceux qui sont spécialisés et qui sont à jour de leur formation. Ensuite, nous avons essayé de trouver un équilibre pour que chaque caserne soit représentée, qu’il y ait au minimum une femme et que ce soit des sapeurs-pompiers qui aient familièrement la capacité de pouvoir s’éloigner de Mayotte pendant au moins 21 jours ». Les dix sapeurs-pompiers de l’île ayant été sélectionnés ont rejoint leurs collègues de métropole pour parfaire l’extinction des feux en Gironde, dans le cadre d’un détachement de la Zone Sud de l’océan Indien, également composé de dix autres sapeurs-pompiers du SDIS de la Réunion. 

La lutte contre la reprise des feux est loin d’être terminée

Si les feux semblent désormais « fixés » dans ce département, le colonel Neis entend rappeler que lecombat contre les flammes est loin d’être terminé : « le travail le plus pénible commence, il s’agit de traiter les lisières et de parfaire l’extinction des feux. Cela demande beaucoup de temps ». Une tâche d’autant plus éprouvante que les sols des forêts de Gironde sont constitués de tourbe, matière organique

Si les feux semblent désormais “fixés” en Gironde, le combat est pourtant loin d’être terminé, photo d’illustration exclusive JDM/APL de l’incendie de la Teste de Buch

fossile formée à partir de débris de végétaux.

« Dans les tourbières, l’apport en oxygène est suffisant pour favoriser la consumation des racines sur des dizaines des mètres et quand cela ressort, vous avez un nouveau départ de feu ». Les sapeurs-pompiers auront donc à « gratter, creuser, arroser et cela toute la journée » détaille le colonel hors classe. Il n’hésite pas à qualifier cette tâche de « pénible », « dure » et « éreintante » mais entend souligner son caractère essentiel dans la lutte contre les incendies : « ce travail-là, aujourd’hui, si les pompiers ne le font pas, le risque est la reprise du feu ».

L’envoi de renfort supplémentaire n’est pas envisageable

Les interventions à Mayotte ne seront pas impactées

Dès lors, est-il possible d’imaginer un envoi supplémentaire de sapeurs-pompiers depuis Mayotte au regard de l’imprévisibilité des départs d’incendies ? Une situation inconcevable pour le directeur du SDIS dans la mesure où « le quotidien de Mayotte se doit d’être assuré, les interventions ne s’arrêtent pas ». En revanche, note-t-il, « s’il le fallait, nous pourrions assurer une relève ». 

Alors que la sécheresse des sols et les fortes chaleurs laissent craindre désormais des épisodes d’orages violents dans l’Hexagone ainsi que de fortes inondations, la sollicitation des sapeurs-pompiers d’outre-mer n’est pour l’heure pas d’actualité. « Sur les feux de forêt, il y a un travail en profondeur, la France entière est touchée, le Loir-et-Cher, la Bretagne, le Jura etc. Une inondation localisée, on arrive à organiser une réponse tout à fait adaptée sur le plan départemental ou régional », informe Oliver Neis, avant de conclure « qu’il faudrait, je pense pour solliciter à nouveau les outre-mer de la même manière, la présence d’inondations sur l’ensemble de la France et sur plusieurs semaines ».

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...