29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilorangeOctobre rose: 31 jours axés sur le dépistage du cancer du sein

Octobre rose: 31 jours axés sur le dépistage du cancer du sein

Octobre Rose est un grand événement à Mayotte comme dans le reste du pays. Le Centre régional de coordination des dépistages des cancer Mayotte (CRCDC) et le réseau REDECA lançaient officiellement ce mois dédié à promouvoir le dépistage du cancer du sein, ce samedi 1er octobre à 9h, place de la République à Mamoudzou.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France, avec 59 000 personnes touchées chaque année, en France. Il représente la première cause de décès par cancer, plus de 12% chez les femmes. Près de 20 000 cancers du sein sont attribuables à des facteurs de risques évitables. “Ces facteurs de risques peuvent parfois être liés à une alimentation déséquilibrée, un manque d’activité physique et à la consommation de tabac et d’alcool. Par ailleurs, les antécédents familiaux de cancer du sein constituent un risque supplémentaire de développer ce cancer. La prévention joue donc un rôle essentiel, pour réduire le nombre de cancer du sein.”

Les objectifs du dépistage sont nombreux, notamment diagnostiquer un cancer à un stade précoce. “La mammographie permet de découvrir des anomalies qui ne sont ni visibles, ni palpables. Il permet également des traitements moins lourds et moins agressifs et il favorise les chances de guérison. Guérir d’un cancer du sein dépend de plusieurs facteurs, mais de manière générale, plus les cancers du sein sont détectés tôt, plus les chances de guérison sont importantes.”
Le dépistage organisé repose sur un examen clinique des seins et une mammographie, réalisée tous les 2 ans chez toutes les femmes de 50 à 74 ans. Ce programme national de dépistage est désormais déployé à Mayotte et il est coordonné par le Centre de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) Mayotte (anciennement, association REDECA).

Durant tout le mois d’octobre, le CRCDC Mayotte – REDECA aura à cœur de sensibiliser les femmes à prendre soin de leur santé. Pour cela, différentes interventions et actions seront organisées sur l’ensemble du territoire durant tout le mois d’octobre. Octobre rose, c’est également l’occasion de mettre en lumière ceux et celles qui combattent la maladie et d’intensifier la sensibilisation et l’information pour toutes et tous. Pour rappel, de 50 à 74 ans, le dépistage du cancer du sein est gratuit.

Professionnels de santé, élus et préfecture étaient présents pour ce lancement

L’action de REDECA reconnue

Ce samedi 1er octobre 2022, un stand de sensibilisation était implanté place de la République, avec des stands d’informations sur le cancer du sein, les moyens de prévention et de dépistage. Des ateliers de sensibilisation sur l’autopalpation mammaire étaient notamment proposés par les médiatrices et sages-femmes du CRCDC.

Créé depuis plusieurs années, REDECA a été récemment nommé Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) de Mayotte.

Le CRCDC-Mayotte est missionné pour assurer l’organisation, l’information, la mise en œuvre des programmes de dépistage des cancers du Col de l’Utérus, du Sein et Colorectal, le suivi des examens et l’évaluation selon des cahiers des charges parus au Journal Officiel, et la sensibilisation de la population et l’information les professionnels de santé (médecins généralistes, gynécologues, radiologues, hépato-gastroentérologues, biologistes, anatomopathologistes, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes…). “Nos publics cibles sont les femmes de 25 à 65 ans (frottis de dépistage ou test HPV en fonction de l’âge), les femmes de 50 à 74 ans (mammographie de dépistage) et les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans (test immunologique de dépistage du cancer colorectal).
Nous avons vocation à élaborer une stratégie de promotion des dépistages pour augmenter les taux de réalisation des examens de dépistage et agir en partenariat (médical, social, associatif, institutionnel, etc.) afin de réduire les inégalités d’accès aux soins.”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...