24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilSociétéAider l’Europe à comprendre les peuples issus de la colonisation

Aider l’Europe à comprendre les peuples issus de la colonisation

«Faire vivre l’Europe plurielle» est le défi qu’a relevé le député européen Younous Omarjee lors d’une réunion-débat qui s’est tenue ce jeudi à Bruxelles.

Younous Omarjee: "les politiques européennes ne sont pas adaptées à la réalité des migrations"
Younous Omarjee: “les politiques européennes ne sont pas adaptées à la réalité des migrations”

«L’Europe est un continent où les processus de créolisation s’accélèrent», note le député européen réunionnais, qui a toujours adopté une posture de défense des intérêts des Outremers au sein de l’Union Européenne.

Younous Omarjee note que la fin des empires coloniaux n’a pas mis un terme au brassage de civilisations en provenance, d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique qui continuent à migrer à travers «la circulation d’idées, de formes culturelles, de langues, de pratiques et de savoirs» au sein de l’Europe.

Mais il observe que les politiques européennes ne sont pas adaptées à  cette réalité, au contraire «nous voyons même réapparaitre ou se développer des formes de repli identitaire, des politiques et des idéologies xénophobes, qui cherchent à créer une histoire faite d’oublis ou de dénis».

Il anticipe les élections européennes de mai 2014, où «ces idéologies voudraient s’inviter au Parlement européen» en cherchant à élaborer avec Jean-Jacob Bicep (Verts européens) un programme pour «faire revivre l’Europe plurielle».

Aux deux parlementaires, se sont joints Lilian Thuram, ancien footballeur et initiateur de la Fondation Education contre le racisme, Françoise Vergès, écrivain et professeur au Goldsmiths College de Londres, Marc Chebsun, éditorialiste, écrivain, spécialiste des cultures et sociétés métisses et Marie Christine Vergiat, coordinatrice de la Commission culture et membre de la Commission Libertés civiles.

Ils avait convié des élus, des chercheurs, des artistes et des acteurs locaux à en débattre ce 6 mars au Parlement européen à Bruxelles.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139516
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139516
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139516
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139516
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139516
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139516
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...