29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilorangeDépartementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

Le 1er tour de l’élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l’un des épicentres politiques locaux.

Les élections mettaient en présence trois binômes ce dimanche. Les conseillers départementaux sortants LR, Mansour Kamardine et Tahamida Ibrahima l’avaient remporté d’une courte tête lors des départementales de 2021. Une trop courte tête, puisque 38 voix les séparaient du duo Mohamed Assani Abdou-Mariam Saïd Kalam. Ces derniers déposaient plainte, un réexamen qui laissaient entrevoir plusieurs irrégularités, dont des différences de signature significatives sur 57 suffrages.

L’élection était alors invalidée, y compris après le recours des sortants. Malgré son succès à la barre, le challenger Mohamed Assani Abdou ne souhaitait pas se représenter pour raisons personnelles. Sa binôme s’associait alors avec Soula Saïd Souffou, candidat malheureux aux législatives, mais néanmoins arrivé devant Mansour Kamardine sur la commune de Sada, et de 6 points. Un signe…

Un nouveau duo se lançait dans l’aventure, Salim Boina Mze, conseiller municipal de Sada, et Rahamatou Bamana, sœur d’Anchya, ancienne maire de Sada. Avec deux soutiens de poids: le sénateur Thani Mohamed et le maire actuel de Sada, Houssamoudine Abdallah.

Résultats du 1er tour des départementales partielles de Sada

Cela n’a pas suffi, puisque ces derniers arrivent en 3ème position à l’issue du scrutin du jour.

Les grands vainqueurs du jour sont Soula Saïd Souffou et Mariam Saïd Kalam, avec 39,19% des voix, juste devant Mansour Kamardine et Tahamida Ibrahim, 37,53%, le duo Boina Mze-Rahamatou Bamana totalisant 23,28% des voix.

En terme de parti, les reports de voix pourraient bien être favorable au duo de tête, puisque ils sont tous les deux étiquetés divers centre,  contrairement aux LR Kamardine-Thamida, et que la sensibilité de Mariam Saïd Kalam est proche de celle du 3ème duo. Mais on sait bien qu’à Mayotte, rien n’est aussi simple.

Le second tour se déroulera le dimanche 2 octobre 2022, de 8 heures à 18 heures.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...