25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilFil infoConcert classique de haute volée à Mamoudzou

Concert classique de haute volée à Mamoudzou

Deux parties puissamment jouées, dues aussi à l’organisation de Cécile Bruckert-Pélourdeau qui étend son activité sur l’île.

Quatuor et voix du Stabat Mater
Quatuor et voix du Stabat Mater

Il y a un domaine quasi immuable à Mayotte, que le rythme d’allers-retours des vols Air Austral tous les deux ou quatre ans ne perturbe pas, c’est la musique. Et dans ce domaine, Musique à Mayotte est exemplaire : les programmations se déroulent au gré des talents de passage.

Ce samedi soir, l’église Notre Dame de Fatima en Grande Terre était au trois quarts remplie de fidèles aux quatuors à cordes, clarinette et piano.

La première partie proposait un «Trio pathétique en ré mineur» de Mikhaïl Glinka, pour lequel les interprètes n’avaient rien de pathétiques… Les aficionados connaissent désormais Elie-Adrien Touitou, Frédéric Dumez et Kerstin Elmqvist. L’ensemble était parfait, d’autant plus que l’équilibre a été trouvé désormais dans le bâtiment où les brasseurs d’air ne jouent plus les vedettes de premier rang.
Auditoire
C’est pour le Stabat Mater de Pergolese que tout le monde s’était déplacé : la voix de Stéfanie Beier s’élevait puissamment, reprise par celle d’Anne-Julie Brutout. Mariage parfait avec les instruments de Solène Faure, Misaël Jimenes-Diaz, Cybèle Grekos, Kerstin Elmqvist et Sarah Faivre, au point de ne plus savoir d’où venait la mélodie.

Le Stabat Mater, «La Mère se tenait debout», est approprié dans une église mais aussi en ce mois d’avril puisqu’il évoque la souffrance de Marie lors de la crucifixion de son fils Jésus-Christ. C’est donc celui de Giovanni Battista Pergolesi qui était joué. Mort à 26 ans, il aura eu le temps de composer des opéras, des intermèdes pour les entractes et de la musique religieuse. La légende voudrait qu’il soit décédé en 1736 de la tuberculose avant de terminer l’écriture de ce Stabat Mater. Il comporte 12 séquences alternant solos et duos.
Trio
Une soirée de qualité au terme de laquelle Cécile Bruckert-Pelourdeau, directrice de l’école de Musique A Mayotte organisatrice du concert, annonçait qu’une antenne s’ouvrirait à la rentrée en Petite Terre.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...