27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilFil infoLes futurs cadres de santé peuvent se former à la Réunion

Les futurs cadres de santé peuvent se former à la Réunion

L’Institut régional de management en Santé océan Indien (IRMSOI) accueille sa première promotion depuis ce lundi. 14 personnes (onze femmes et trois hommes de Mayotte, La Réunion et Polynésie) vont pouvoir suivre une formation master II Management et Enseignement.

Cadres de santé: la 1ère promo de l'IRMOI de La Réunion
Cadres de santé: la 1ère promo de l’IRMOI de La Réunion

“C’est une vraie chance de se former ici”. La joie se lit sur le visage de Chella, infirmière au CHU Sud de La Réunion. “Avant, il fallait partir pendant dix mois, mettre en parenthèse sa vie de famille, sans oublier les frais inhérents au déplacement en métropole”, fait remarquer la Sudiste qui ambitionne de devenir cadre de santé. Pour elle, ce partenariat est une belle opportunité pour les personnes désireuses de travailler dans le domaine du management en santé.

Un constat que partage également Patricia, infirmière en Polynésie. “Ce qui m’a fait venir à la Réunion, c’est le contenu de la formation. Même en métropole, il n’y a pas ça. Je me destine à devenir cadre de santé. Après la formation, je ne sais pas ce que je vais faire. Si je trouve du travail ici, je reste”. Un des trois étudiants affirme qu’il souhaite rester à la Réunion. “J’ai saisi tout de suite cette opportunité de faire ma formation. Et j’ai choisi de me former ici pour raisons personnelles et professionnelles”, explique-t-il.

13 auront une double certification

La 1ère promotion compte 14 personnes de Réunion, Mayotte et de Polynésie, sur les 24 jugées admissibles. “Ces 11 femmes et 3 hommes agés de 28 à 51 ans, sont des professionnels de santé de formation initiale infirmière, ergothérapeute et manipulateur en électroradiologie médicale. (…) Treize auront la chance d’une double certification par le Master et un diplôme de cadre de santé”, explique la directrice, Catherine Durepois. La formation s’achèvera dans un an.

“Ce projet a deux décennies. C’était un rêve”, rappelle Serge Camatchy, vice-président de la Région et président de l’Institut Régional de management en Santé Océan Indien.

“La Réunion porte bien son nom”

Chacun des partenaires s’accorde à dire que cet institut-une première en France- correspond à un besoin. Serge Camatchy a salué l’implication de Chantal de Singly dans ce projet. L’ex-directrice de l’ARS OI, à la retraite, était présente à l’inauguration de l’IRMSOI hier.

“La Réunion porte bien son nom”, a fait remarquer François Maury, l’actuel directeur de l’ARS OI. “C’était dommage de les envoyer en métropole”, a commenté la représentante de l’Université. “Mais il faut aussi aller voir ailleurs pour ouvrir son esprit”, a ajouté le directeur de l’ARS OI.

L’IRMSOI va permettre d’accueillir également, en formation continue, des professionnels issus des filières administratives et techniques (adjoint des cadres et techniciens supérieurs hospitaliers) dans le cadre de l’adaptation à l’emploi et d’un diplôme universitaire « fonction managériale en santé». Pour le Master II Pilotage des Organisations en Santé, la rentrée est prévue pour janvier 2016.

J.P-B.
Le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...