22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilEconomiePlus de 500 millions € d’épargne à Mayotte, nouveau record sur fond...

Plus de 500 millions € d’épargne à Mayotte, nouveau record sur fond d’activité bancaire soutenue

Si la conjoncture demeure «incertaine», l’IEDOM* publie une note de conjoncture bancaire plutôt favorable pour le 2e semestre 2015 dans notre département.

L’épargne atteint un nouveau record, avec 501,4 millions d’euros d’actifs financiers sur la place mahoraise (+7,5% après +12% en 2014) fin 2015. Les ménages mettent de plus en plus d’argent de côté (+6,4 % après +8,6 % en 2014), comme les sociétés non financières (+6,4% contre +14,1 % en 2014).

Actifs financiers record: Une épargne toujours plus importante (Source: IEDOM)
Actifs financiers record: Une épargne toujours plus importante (Source: IEDOM)

Globalement, l’épargne à long terme confirme sa tendance à une nette hausse enregistrée en 2014 (+9,9 % contre +10,7 % en 2014).

Des crédits en progression

Même dynamisme du côté des crédits qui augmentent globalement de 3,4% sur un an pour atteindre 893 millions d’euros fin 2015.
Les crédits octroyés aux entreprises progressent de 0,8% sur un an s’établissant à 363,4 millions d’euros au 31 décembre. Si les crédits d’investissement se contractent de 2,2% sur un an, ceux destinés à l’exploitation progressent fortement de 21,8 % de même que les crédits immobiliers (+8,6 % après +9,2 % en 2014).

Les crédits aux ménages, un des moteurs de la consommation mahoraise, continuent de fonctionner à plein régime. Ils augmentent de 11,2% contre +10,6% en 2014. Les Mahorais disposent actuellement de 318,4 millions d’euros de crédits au 31 décembre 2015, que ce soit pour l’habitat (+10,1%) ou pour la consommation (+12,4%).

Seuls, les crédits accordés aux collectivités locales fléchissent de 3,4% sur un an, tirés à la baisse par la contraction des crédits d’investissement (-4,6 %).

Au final, si à Mayotte les dépôts sont traditionnellement plus faibles que les crédits, ce «taux de couverture» s’améliore légèrement pour atteindre 84,2 % contre 83,2 % fin 2014… La conjoncture n’est donc peut-être pas si morose que le climat ambiant voudrait le laisser croire.

RR
www.jdm2021.alter6.com

*IEDOM: Institut d’émission des départements d’Outre-mer, antenne ultramarine de la Banque de France

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...