29.9 C
Dzaoudzi
samedi 15 juin 2024
AccueilFil infoPrésidentielle: Asselineau et Le Pen ont obtenu leurs 500 parrainages, 6 élus...

Présidentielle: Asselineau et Le Pen ont obtenu leurs 500 parrainages, 6 élus mahorais se sont engagés

Deux nouveaux candidats ont obtenu le nombre minimum de signatures pour pouvoir briguer le pouvoir suprême. Le Conseil constitutionnel a publié ce vendredi une nouvelle liste de parrainages et ils sont deux à franchir le cap nécessaire des 500 signatures d’élus. Il s’agit de Marine Le Pen (Front national avec 577 formulaires) et de François Asselineau, invité surprise de cette présidentielle (Union populaire républicaine avec 524 parrainages).

Candidats de la présidentielleIls viennent se rajouter aux 5 déjà qualifiés: François Fillon (Les Républicains, 2.111), Emmanuel Macron (En marche, 1.266), Benoît Hamon (Parti socialiste, 1.317), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France/623) et Nathalie Artaud (Lutte ouvrière, 593).

En revanche, Jean-Luc Mélenchon n’a toujours pas rassemblé les 500 signatures (il en totalise 432), de même que Jacques Cheminade (397), Jean Lassalle (289), Philippe Poutou (245) et Rama Yade (151).

Au total, 9.223 parrainages d’élus ont déjà été validés, à une semaine de la fin de la période de recueil des signatures qui s’achèvera le 17 mars. Parmi eux, six parrainages en provenance de Mayotte.
Pour François Fillon, outre celui de Mohamed Sidi, se rajoutent ceux de Ali Debré Combo (conseiller départemental), Saïd Maanrifa Ibrahima (maire de Mtsangamouji) et du sénateur Abdourahamane Soilihi.
Benoît Hamon a déjà bénéficié des parrainages du sénateur Thani Mohamed Soilihi et du député Boinali Saïd.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139116
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139116
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139116
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139116
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139116
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139116
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...