30.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilEconomieLes organisations patronales demandent un fonds de solidarité renforcé spécifique à Mayotte

Les organisations patronales demandent un fonds de solidarité renforcé spécifique à Mayotte

A confinement spécifique, accompagnement spécifique, demandent en substance les organisations patronales à l’intention du ministre des Outre-mer et de nos parlementaires.

Confinée en décalage par rapport à la métropole, du 6 février au 16 mars 2021, Mayotte s’était vue allouer des mesures de soutien économique. Mais elles demandent encore davantage d’adaptation, appellent les chefs d’entreprise. Tout d’abord parce que 3 communes ont été confinées dès le 28 janvier 2021, les deux de Petite Terre et Boueni, ensuite parce que le calcul de la perte du chiffre d’affaire de 5 semaines à cheval sur deux mois “les pénalise”.

Ce confinement a mis à nouveau en souffrance de très nombreuses sociétés des secteurs du commerce, de l’hôtellerie, de la restauration, du transport scolaire, de la formation, des services etc. Elles qui avaient déjà du amortir le premier confinement prolongé du 17 mars au 11 juin 2020, et alors qu’elles étaient déjà très fragilisées par les nombreux mouvements sociaux de l’année 2018 avec un blocage total de l’île pendant plus d’un mois.

Carla Baltus pour le Medef, Ousseni Bourahima Ali, CPME 976, Julian Champiat, FMBTP, et
Charles-Henri Mandallaz, UMIH, écrivent donc au ministre des Outremer avec une demande d’appui des parlementaires mahorais, “pour que vous alertiez le gouvernement afin de classer par décret l’ensemble du territoire de Mayotte dans un régime régional identique à celui des stations de ski. En effet, l’aide liée aux entreprises éligibles aux secteurs S1, S1 Bis et S2 laisse en marge beaucoup d’entreprises qui ont de fortes pertes, sans aide ou avec des aides trop limitées étant donnée leur fragilité.”

Une demande qui porte sur la période du 28 janvier au 31 mars 2021, “avec effet rétroactif, et en période glissante et non pas exclusivement par mois”.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...