19.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 juillet 2024
AccueilNon classéComores : le transport inter-île en panne avec un seul appareil dans les...

Comores : le transport inter-île en panne avec un seul appareil dans les airs

Une seule compagnie assure la liaison aérienne avec un seul appareil de 50 places. Ab Aviation et Int’Air îles ont cessé la desserte domestique depuis plusieurs mois. La compagnie maritime Maria Galanta vient de tripler ses rotations Mutsamudu-Moroni face aux flux de passagers qui souhaitent se rendre dans les îles. Le transport maritime ne se développe pas aux Comores faute d’infrastructures adaptées. Un projet de connectivité inter-ile doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros vient d’être annoncé... pour dans trois ans.

Les Comoriens rencontrent de plus en plus de difficultés pour se rendre dans les îles. Les moyens de transport sont aujourd’hui fortement réduits. Il y a deux semaines, le secteur a été complètement paralysé suite à la panne de l’unique appareil de R-Komor, la seule compagnie qui assure la desserte domestique.

L’appareil a été cloué au sol à Mohéli (Mwali) suite à une panne d’un pneu. De nombreux passagers étaient bloqués dans les îles. Mais la compagnie vient de reprendre service avec, cette fois-ci, un nouvel appareil de 50 places. D’après le directeur général de la compagnie, Irchad Abdallah “la priorité est d’acheminer tous les passagers bloqués dans les îles“, précisant que “de nombreuses rotations étaient programmées jusqu’en début de semaine”.

L’autre problème soulevé : l’acheminement des colis des passagers. La compagnie ne pouvait pas assurer simultanément ce service à cause de sa panne technique et son ambition à satisfaire la forte demande en cette période des vacances et de festivités des grands mariages aux Comores. “Nous comptons bien revenir à la normale dans quelques jours”, a promis le patron de R-Komor qui a profité pour présenter les excuses de la compagnie “après ce désagrément“.

Maria Galanta multiplie les rotations face à la forte demande

Il faut noter que le secteur aérien est privé des deux autres compagnies à savoir Ab Aviation et Int’Air îles. Le premier n’a toujours pas repris ses activités après le crash de son appareil le 24 février dernier alors que le second se voit interdit de faire voler ses avions monomoteurs suspendus par une note de l’autorité de l’aviation civile. La compagnie Ab Aviation aurait obtenu son certificat de navigation et pourrait reprendre service “au plus tard en septembre“.

La compagnie maritime Maria Galanta vient de tripler ses rotations Mutsamudu-Moroni face aux flux de passagers qui souhaitent se rendre dans les îles. Alors que les responsables avaient annoncé la cessation des activités à cause notamment du trafic irrégulier des kwassa kwassa, ils disent vouloir répondre ” à un besoin urgent de déplacement entre les îles en cette période de vacances avec de nombreux voyageurs venus de l’Hexagone et aussi de nombreux évènements sportifs“, d’après un communiqué publié le week-end dernier.

La SGTM triple ses rotations Mutsamudu-Moroni (photo SGTM)

Un projet de connectivité inter-île est déjà ficelé

Maria Galanta n’exclut pas l’éventualité de maintenir ses lignes si les autorités comoriennes réussissent à mettre fin au trafic des kwassa. “En raison des nombreuses embarcations de plaisance qui effectuent l’activité normalisée et régulière de transport maritime aux Comores, la compagnie Sgtm Maria Galanta était condamnée depuis plusieurs mois à effectuer une seule rotation par semaine entre Ngazidja et Ndzuani” faute de passagers. Mais “la direction de la compagnie espère à présent que lorsque les difficultés actuelles seront dépassées, elle pourra maintenir un navire affecté à cette ligne avec 2 à 3 rotations par semaine afin de garantir un minimum de rentabilité“, selon toujours le communiqué.

Le transport maritime ne se développe pas aux Comores faute d’infrastructures adaptées. Un projet de connectivité inter-île doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros vient d’être annoncé par le gouvernement comorien. Les fonds sont promis par la Banque mondiale. Les études de faisabilité ont été bouclées au mois de décembre 2021. Les autorités ont toutefois recommandé une étude d’impact environnementale qui vient d’être finalisée. Mais il faut attendre au moins trois ans pour la construction complète des embarcadères sur les zones ciblées.

A.S.Kemba, Moroni

 

Légende photo : le nouvel appareil de la compagnie R-Komor

 

Légende photon 2 : la compagnie Maria Galanta sonne son retour en force

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...