24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieProductivité : « beaucoup d’entreprises ont loupé le train »

Productivité : « beaucoup d’entreprises ont loupé le train »

Comment (re)lancer la productivité de la main d’œuvre à Mayotte ? Une question qui ne laisse personne indifférent et qui a été longuement débattue lors d’une journée d’échange organisée par la Société Immobilière de Mayotte (SIM).

Il y a le langage diplomatique qui s’interroge sur la productivité décroissante de la main d’œuvre mahoraise du bâtiment, et la réalité crue, énoncée par Kadafi Attoumani, d’OPCALIA : « il faudrait un Syndicat du bâtiment fort pour les Très Petites Entreprises, qui organise des plans de formation et soit capable de dire à un de ses adhérents : ton travail est nul!”

Les professionnels du bâtiment étaient réunis ce jeudi 19 septembre à l’hôtel Sakouli à l’invitation de la SIM lors du MayDev 2013 pour débattre de la maîtrise des coûts de construction et d’aménagement à Mayotte. (“Les matériaux mahorais jusqu’à trois fois plus chers”)

Les acteurs du bâtiment au Maydev 2013
Les acteurs du bâtiment au Maydev 2013

La productivité de la main d’œuvre et des délais de réalisation était le thème d’un des ateliers. « La compétence professionnelle nécessite une formation initiale et continue que les entreprises doivent anticiper » rappelait Jacques Delaunay, de la Dieccte. Un besoin qu’elles ne connaissent pas elles-mêmes et pour plusieurs raisons : « elles n’ont pas de trésorerie pour financer les salaires du personnel en formation, un personnel qui n’est, en outre, pas stable dans l’entreprise ».

Fédérer les moyens des “petits”

Il faut aussi replacer leurs difficultés dans le temps : jusqu’en 2002, la SIM construit à tour de bras, puis c’est l’arrêt. « Les petites entreprises qui avaient des carnets de commandes remplis ont été obligées de licencier et n’ont pas osé former de salariés » plaide M. Ben Kamardine. Et le manque de lisibilité continue, surtout en matière de commande publique : « nous avons affiché en 2012 un programmation très optimiste pour 2013. Ainsi des projets de grande envergure à 2 ou 3M€ n’ont pas été réalisés et ont nui à la bonne gestion de la main d’œuvre même chez les gros » indiquait un professionnel du secteur.

Le marché du BTP est composé de trois majors à Mayotte, la Colas, SMTPC et GTA, et de 1300 TPE enregistrées au répertoire des entreprises, « qui n’ont pas toutes une réalité économique. Comment mobiliser les plus actives, les inciter à se fédérer pour mutualiser les outils de travail et la main d’œuvre qualifiée ? » s’interrogeait Thierry Pece, ATOL. Une structure coopérative serait la solution pour planifier les carnets de commandes et commencer à se professionnaliser pour répondre à la garantie décennale. Mais le tableau se noircit : « nous n’arrivons pas à Mayotte à mutualiser nos moyens ! » s’exclamait un intervenant. « Ces entreprises où le foundi pense encore posséder le savoir n’ont pas su prendre le train en marche, elles vont mourir une à une ».

Une issue se dessine pour les TPE, la mise en place par la SIM et la Dieccte d’un Centre de gestion agréée pour aider les micro-entreprises (moins de 80 000€ de chiffre d’affaires) à s’adapter à la garantie décennale, « avec la délivrance de carte d’artisans et de maîtres artisans » conclut Jacques Delaunay.
A. P-L.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...