29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilEconomieTerrain documentaire

Terrain documentaire

Alors que les questions foncières font l’actualité, avec l’annonce de la création d’un établissement public dédié à la question (voir article), un documentaire aborde la question du sol sous un angle original. « Mayotte, quand l’agriculture sort de terre », diffusé ce samedi 5 octobre sur KTV à 20 heures, a souhaité aborder les nombreuses problématiques liées à l’exploitation de la terre à Mayotte.

docu affiche« En janvier 2014, personne ne sait quelles seront les répercussions de l’instauration des taxes foncières, explique Klervi Le Cozic, la réalisatrice du film. C’est un sujet essentiel. Est-ce qu’on va assister à la remise en cause de l’agriculture familiale avec des petits paysans qui ne pourront pas payer et seront contraints de vendre ? »
La journaliste est allée à la rencontre de Fatima qui a reçu en héritage de sa mère, comme les générations précédentes, le lopin de terre qu’elle cultive pour nourrir sa famille. Elle détient désormais un titre de propriété, mais mettre son patrimoine à l’abri est un risque : compte tenu de son niveau de vie, il est évident que des impôts trop élevés pourraient la contraindre à céder sa parcelle sans savoir si elle pourra continuer à l’exploiter. Et les « 2300 agriculteurs » mahorais sont dans le même cas, rappelle le film.

Coût des matières premières et du matériel, taille des exploitations, professionnalisation du métier, d’Hajangua à Dziani, du Choungui à Coconi, le documentaire permet de découvrir plus largement toutes les questions auxquelles est confronté le monde agricole de Mayotte sous un angle humain. « Il y a si peu de choses qui se font. Tout est encore à construire, rappelle Klervi Le Cozic. C’est passionnant de voir des gens tenter, malgré toutes les contraintes, de prendre les choses en main pour faire naître ce secteur et essayer de l’organiser. »

L’équipe a travaillé plus d’un à la préparation de ce film de 26 minutes. Le montage est achevé depuis la fin du mois de mai. Depuis, la réalisatrice ne peut s’empêcher de continuer à suivre le sujet. « Ce qui est très déconcertant, c’est que personne n’est en mesure de dire quel est l’avenir du secteur agricole mahorais. Pas même les politiques. » A peine 3% des denrées consommées à Mayotte sont produites sur place rappelle le film. L’enjeu est donc autant humain qu’économique.

RR

« Mayotte, quand l’agriculture sort de terre » de Klervi Le Cozic et Vivien Chareyre est également disponible gratuitement  en cliquant (ici).

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...