26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilEconomieLe SMIAM est mort… Vive le SMIAM

Le SMIAM est mort… Vive le SMIAM

Des constructions scolaires déficientes et non rétrocédées aux mairies, le parc est mal en point à Mayotte et nécessite une solution énergique… pas sûr que ce soit le cas…

Un  des panneaux que Rivo avait présenté à François Hollande
Un des panneaux que Rivo avait présenté à François Hollande

 

C’est un peu la comédie royale qui se joue dans les arcanes des mairies. Le Syndicat Mixte d’Investissement et d’Aménagement de Mayotte (SMIAM), dont les prérogatives sont toujours de construire des établissements scolaires du premier degré et des infrastructures sportives, est montré du doigt : « 80% des écoles ne respectent pas les règles d’hygiène et de sécurité, il manque 600 salles de classes » se scandalise d’un côté le syndicaliste du SNUipp, Rivomalala Rakotondravelo.

« Où sont passés les millions que nous versons chaque année ? » renchérissait Ibrahim Boinahery, maire de Tsingoni, et président de l’association des maires de Mayotte. « Il nous faudrait 12 millions d’euros pour réparer les 22 écoles sur 38 qui ont reçu un avis défavorable de la Commission de Sécurité » complétait Moutuidine Yahaya, adjoint au maire de Mamoudzou chargé de l’urbanisme.

Une solution : « créer un Groupement d’intérêt Public coprésidé par l’Etat et la Collectivités » avait proposé le préfet Jacques Witkowski, las de ne pas voir érigés en bâtiments scolaires les 10M€ annuels versés par Paris. « Une somme insuffisante” avait rétorqué Anissi Madi Ahamada, président du SMIAM, plutôt content de voir l’État reprendre la main à travers un GIP.

Au final, peu de changements sont à espérer. Ibrahim Boinahery, avant de s’envoler vers Paris, indiquait être favorable à un SMIAM-bis, présidé par un maire, « pas moi en tout cas ! » assure-t-il, avec un directeur nommé par la Préfecture.

La conversation risque d’être tendue en Préfecture ce mercredi si cette mouture définitive est présentée au préfet…

Anne P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...