26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilFil infoHakime Ali-Said chez Ikililou Doinine

Hakime Ali-Said chez Ikililou Doinine

Hakime Ali Said en campagne à Anjouan ©Hakime Ali Said
Hakime Ali Said en campagne à Anjouan
©Hakime Ali Said

La rencontre entre le Président de l’Union des Comores et le candidat à la présidence de la prochaine élection tournante doit se tenir bientôt, «d’ici la fin de l’année» espère Hakime Ali Said.

Journaliste à Réunion 1ère et ancien candidat à la députation de Mayotte, Hakime Ali Said a demandé cet entretien auquel n’est pas opposé l’actuel président de l’Union des Comores (UC). Avant Ikililou Doinine, représentant de Mohéli, c’est Abdallah Sambi qui assumait le poste en tant qu’Anjouanais. Alors que la présidence change tous les cinq ans, la constitution comorienne prévoit que c’est au tour de Mayotte de postuler en 2016, les Comores ayant conservé Maoré comme le quatrième membre de leur union dans la Constitution de 2001.

Au point d’accepter que leur sœur, française, en prenne la tête ? Là c’est autre chose, et c’est le défi que veut relever Hakime, enfant de Moroni comme de Mamoudzou. Un refus de l’UC sur la candidature mahoraise aurait tout lieu d’un aveu de renonciation à l’inscription affichée à Moroni : «Mayotte est comorienne et le restera à jamais».

L’objectif du journaliste : «démontrer que fraternité et prospérité sont indissociable» nous indiquait-il par téléphone, «avant d’être un contentieux entre les Comores et la France, la question de Mayotte est d’abord un contentieux entre les enfants de l’archipel des Comores. Tant que nous ne laverons pas le linge sale en famille, nous ne réussirons pas à le faire sécher sur la scène internationale».

L’Organisation des Nations Unies ne reconnaît, en effet, toujours pas Mayotte comme française, une partition des frontières issue de la décolonisation étant considérée hors la loi. Les Mahorais opposent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

«On n’a pas réussi d’accord politique, réussissons le reste !» est le leitmotiv d’Hakime Ali Said. «Peu de touristes sont enclins à venir découvrir une des îles pour 2 000 €. Mais en proposant les 4 îles pour quasiment le même prix, la réussite sera au rendez-vous. Le chemin vers l’unité passe par la fraternité, pas par la condamnation».

Hakime Ali-Said doit affronter l’hostilité des Grand-comoriens, candidats à la prochaine tournante si le tour de Mayotte est sauté, mais son langage de vérité séduit une population dont le niveau de vie est un des plus faibles du monde. Une rencontre avec le président en poste de l’UC donnerait du poids à la candidature du Mahorais… Mayotte n’a rien à perdre dans ce challenge, et l’unité entre les îles tout à y gagner.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...