25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieRégulations des marges : menace sur les prix à la pompe

Régulations des marges : menace sur les prix à la pompe

PompesLes pétroliers et les gérants de stations-service des cinq DOM adressent un courrier à Victorin Lurel : ils mettent en garde contre le maintien du projet de décrets en l’état qui pourrait déboucher sur une hausse des prix du carburant.

Le bras de fer, commencé il y a quelques semaines, se poursuit. Dans une lettre ouverte, les raffineurs, les importateurs, les distributeurs, les stockistes, les gérants de stations-service réunis en intersyndicale, les sous traitants, les fournisseurs et les transporteurs d’hydrocarbures de La Réunion, Mayotte, Guyane, Guadeloupe et Martinique s’adressent à Victorin Lurel.

Ce dernier, faisant suite à une promesse de François Hollande,  a annoncé il y a quelques semaines son projet de légiférer en matière de transparence dans la formation de marges dans la filière pétrolière, un projet « aux conséquences économiques et sociales désastreuses », indiquent les signataires.

Leur principal reproche : l’absence de dialogue, « votre ministère s’entête à ne pas vouloir chercher à comprendre ». A Mayotte, le même groupe rassemble toutes les activités : Total y est à la fois importateur, distributeur, stockiste et gérant de stations-service. Les associations de consommateurs avaient dénoncé pendant les grèves de la vie chère cette situation monopolistique. L’exiguïté du marché avait été mise en avant, « pas de place pour deux », leur avait-on répondu.

Menace sur l’emploi

Et en invoquant que les prix à la pompe à Mayotte n’y sont pas parmi les plus élevés des outremers : le moins cher pour le sans-plomb à 1,54€ le litre contre 1,71€ en Guyane, et 1,35€ pour le gazole, contre 1,53€ en Guyane, mais 1,23€ à La Réunion.

C’est comme un seul homme que les conseillers généraux avaient voté en faveur du projet de décrets Lurel , et la validation par l’Autorité de la Concurrence a incité les pétroliers à se mobiliser. « C’est l’existence même d’une filière que vous mettez en péril », avec dans la balance « prés de 7 000 emplois directs et indirects et plus de 500 entreprises mobilisées dans les DOM ».

Le bras de fer se poursuit donc, avec la menace première « d’une inévitable hausse des prix à la pompe si les mesures sont appliquées en l’état », mais il était aussi question d’automatisation des pompes menaçant les emplois actuels, et de freiner les investissements, notamment à Mayotte où de nouvelles stations doivent sortir de terre.

Pour finir, c’est un appel « à une véritable concertation » que lancent les pétroliers.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...