24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieZaïdani a rencontré le directeur de Total Mayotte

Zaïdani a rencontré le directeur de Total Mayotte

Le président du conseil général, Daniel Zaïdani, a rencontré ce jeudi en fin de journée Laurent Gautron le directeur de Total Mayotte. Ce rendez-vous intervient durant  la polémique déclenchée mercredi par les propos du PDG de Total, Christophe de Margerie, à l’Assemblée nationale.

D ZaidaniAvant la réunion de travail, Daniel Zaïdani souhaitait des éclaircissements sur les propos du PDG. «Il [Christophe de Margerie, NDLR] a été un peu vif, un peu brut. Je regrette qu’il n’ait pas abordé la question de Mayotte sur le même ton. J’ai senti qu’il ne maîtrisait pas forcément les tenants et aboutissants des problématiques que connaît notre territoire. J’espère que le directeur local a une vision plus large et plus respectueuse de ce qui se passe à Mayotte et de la population.»

Le rendez-vous avec le représentant local du groupe a été pris avant le déclenchement de la polémique. À l’ordre du jour : le point sur l’engagement de Mayotte pris lors de la cession de l’activité hydrocarbures par le conseil général au groupe pétrolier, notamment sur les investissements réalisés par Total à Mayotte. Avant la signature d’une convention en 2003 avec Total, les infrastructures de la filière hydrocarbures appartenaient à la collectivité.

Vente contre investissements

Elles ont été vendues contre 12 millions d’euros et des engagements contractuels d’investissement. Si certains ont été respectés, le terminal pétrolier par exemple, d’autres se font attendre pour la collectivité. “La modernisation et le redéploiement des stations-services, par exemple, ne me semblent pas satisfaisants à la vue des engagements pris il y a dix ans. Je demanderai des éclaircissements sur ce point”, déclare Daniel Zaïdani.

Ni le représentant du département ni le représentant du groupe pétrolier n’étaient joignables à l’issue de la réunion.

Répondant à plusieurs remarques acerbes du député de Mayotte (PS) Ibrahim Aboubacar, Christophe de Margerie avait menacé l’île du départ de Total, mercredi dernier. “Nous ne sommes pas les bienvenus à Mayotte, je vous entends, mais dans ce cas-là, je n’ai pas de problème de vous laisser la place. Ce n’est pas un défi, mais il y a un moment où ça suffit. Si je déclenche tant de haine, je préfère sortir”, avait-il répondu au député. Le PDG ne sortira finalement pas de la salle mais, dix ans après l’entrée de son groupe à Mayotte, laisse planer le doute sur sa sortie.

A.L.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...