26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilFil infoMunicipales : l’appel de l’association de lutte contre le VIH aux candidats

Municipales : l’appel de l’association de lutte contre le VIH aux candidats

L’association Narike M’sada de lutte contre le VIH-Sida interpelle les candidat(e)s aux municipales de mars prochain.

Elle leur adresse un questionnaire pour connaître leur position sur les questions de santé et de solidarité de façon générale, et sur les problématiques liées au VIH en particulier. Cet appel est surtout l’occasion de faire surgir des thématiques aussi inhabituelles qu’essentielles dans les campagnes locales mahoraises.

«Un élu local, parce qu’il est au contact au quotidien de la population, parce qu’il est en première ligne, parce qu’il a une vraie capacité d’écoute, a une véritable légitimité à intervenir en matière de lutte contre le VIH/sida, indique Narike M’sada. Le maire, parce qu’il est élu de terrain, il a un rôle important à jouer dans la diffusion des messages volontaristes de prévention, d’éducation et de tolérance dans le respect et en conformité avec les valeurs gravées aux frontons de nos mairies : Liberté, Egalité, Fraternité.»

L’association attend donc des réponses à sept questions.
«Vous engagez-vous à :
-convaincre vos collègues Maires à un dépistage de groupe des élus, afin de donner l’exemple à vos administrés,
-Mettre en œuvre une politique sociale de proximité visant à améliorer les conditions de vie des habitants de la commune et contribuer ainsi à réduire la propagation du VIH-Sida sur le territoire,
-Engager votre Commune dans les opérations grand public de lutte contre le VIH/sida, comme la Journée mondiale de lutte contre le sida et d’autres types de manifestations que vous pourrez organiser en adaptation au contexte communal,
-Mener une politique ambitieuse de soutien en direction des associations qui œuvrent en faveur de la lutte contre le sida dans votre localité,
-Favoriser le développement d’au moins une campagne de sensibilisation par an sur les thématiques VIH/sida, IST, discrimination dans votre commune,
-Favoriser l’accès gratuit aux préservatifs dans les lieux publics gérés par la commune, et mettre en œuvre une politique locale sur la toxicomanie pragmatique, humaine et responsable,
-Mettre en place, dans le cadre de la politique locale de santé de la commune, des actions de formation et de sensibilisation à destination des personnels municipaux sur les thématiques VIH/sida, IST et discriminations ?»

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...