26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilFil infoMineurs isolés : prise en charge par l’Etat ?

Mineurs isolés : prise en charge par l’Etat ?

Le Sénat examine, ce mercredi après-midi, une proposition de loi relative à l’accueil et à la prise en charge des mineurs isolés étrangers.

Jean Arthuis, sénateur UDI de la Mayenne, dénonce un détournement de la législation française de protection de l’enfance « par des filières mafieuses ».
Pour lui, le problème n’est pas départemental, mais de compétence nationale voire européenne.

Le Sénateur Thani Mohamed Soilihi a effectué un aller retour depuis Mayotte pour parler à la tribune du cas spécifique de Mayotte. Ses propos vont dans le sens d’une responsabilisation de l’Etat en décrivant «des manquements indignes de notre République»: sur le plan scolaire, avec des solutions de rotations «inventées  pour remédier à cette difficulté», dans le secteur de la Santé, «la charge sanitaire induite par l’immigration clandestine est lourde financièrement (…) en l’absence d’aide médicale d’Etat», en matière de prévention de la délinquance «forte hausse des cambriolages avec agressions attribués à ces jeunes», alors que la justice n’est pas mieux lotie en l’absence «d’établissement de placement éducatif d’urgence».
SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Il soulignait une politique d’aide sociale à l’enfance mise en œuvre par le département «réduite à sa portion congrue», alors que «les 78 familles d’accueil hébergent parfois jusqu’à 6 enfants».

Le sénateur rappelait le contenu des rapports de l’Observatoire des mineurs isolés «qui qualifie la situation de ces jeunes de catastrophe sociale, économique et humanitaire considérable, une véritable bombe à retardement».
«La mèche a été allumée» souligne Thani Mohamed Soilihi, «l’heure est à l’action» interpelle-t-il.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...