24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociété«Nous ne voulons ni de Français ni d’étrangers de seconde zone»

«Nous ne voulons ni de Français ni d’étrangers de seconde zone»

C’est la réaction, jamais dans la demi-mesure, du conseiller général de Koungou, Said Hamadi «Raos» à l’adaptation à Mayotte du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile.

Raos
Raos

Lors d’une Séance plénière du début du mois, les conseillers généraux avaient approuvé, bien qu’hors délai en procédure d’examen en urgence du texte, ce projet d’ordonnance avec un avenant toutefois : celui d’étendre la possibilité à un détenteur d’une carte de séjour délivrée à Mayotte de quitter le territoire, ce qui n’est actuellement pas le cas.

Le gouvernement a malgré tout renvoyé, toujours en procédure d’urgence d’examen sous 15 jours, deux modifications du projet d’ordonnance. C’est ce qui justifiait ce mardi 25 février, la tenue d’une séance plénière extraordinaire. Outre la distinction de locaux pour les étrangers en attente par rapport à ceux qui relèvent de la détention administrative, les étrangers en situation régulière qui possèdent la carte de résident ne devraient pas avoir à demander de visa pour se rendre dans un autre département, ce qui est une avancée significative comme le signale le président Zaïdani qui ne s’avoue pourtant pas satisfait.

Car les élus ne veulent pas de dérogation, ils demandent dans une belle unanimité «l’application du droit commun». «Nous sommes les victimes du lobbying de nos amis réunionnais qui ne veulent pas accueillir les étrangers en situation régulière issus de notre territoire», glissait même Zaïdou Tavanday, le conseiller général de Mamoudzou 2. Et Raos osait la surenchère pour interpeller les députés mahorais, “ils doivent prendre conscience qu’ici notre problème ça n’est pas les têtes de cochon mais l’immigration irrégulière !”…

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139517
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139517
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139517
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139517
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139517
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139517
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...