26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilFil infoEurope : Mayotte envoie ses jeunes en porte-parole

Europe : Mayotte envoie ses jeunes en porte-parole

jeunes ambassadeurs Omarjee DZLes Jeunes ambassadeurs mahorais  qui ont pu visiter le Sénat, à l’invitation du président du département Daniel Zaïdani, et accueilli par le sénateur Thani Mohamed Soilihi il y a deux jours, se sont rendus au Parlement européen à l’invitation du député européen Younous Omarjee.

Ils étaient accompagnés d’une délégation de Jeunes du Bataillon du service militaire Adapté (BSMA) de Mayotte.

Et face aux deux députés Younous Omarjee et Maria Patrão Neves (Açores), les Jeunes ont échangé sur les opportunités qu’offre l’Union Européenne pour le développement de Mayotte, mais aussi, en retour, les atouts que la 9ème Région Ultrapériphérique européenne (RUP) peut apporter à l’Europe. Ont ainsi été abordé les thèmes liés à la formation, à la mobilité, à l’emploi, au développement économique et social, mais aussi à la biodiversité et la protection du Lagon.

Des échanges nourris avec Younous Omarjee
Des échanges nourris avec Younous Omarjee

L’idée la plus difficile à faire passer aux ainés et que les jeunes pourront porter a été débattue en présence du Président du Comité Économique et Social Européen, de la chef de l’unité RUP de la Commission européenne, de la Présidente de la Conférence des Présidents des RUP et de la Déléguée interministérielle à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer : la signification et le sentiment de citoyenneté européenne à Mayotte.

Le député européen Younous Omarjee qui tente de mettre en valeur les cultures ultramarines au sein de l’UE , parle d’un « échange inédit au Parlement européen », qui a donné « des clefs aux jeunes pour mieux comprendre les enjeux européens, mais il leur a surtout permis de faire part à l’Union européenne de leurs attentes et espoirs vis-à-vis de la Rupéisation »

Avec les volontaires du BSMA
Avec les volontaires du BSMA

Une rencontre « riche » ainsi qu’il le souligne dans un communiqué, avec des jeunes « qui ont tenu un langage de vérité sur les enjeux de l’avenir de leur pays » lui permettant de conclure qu’il avait finalement « inauguré ici, à Bruxelles, d’une certaine manière l’entrée de Mayotte dans la grande famille européenne ».

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...