30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilslideTête de cochon : et pourquoi pas de simples excuses...?

Tête de cochon : et pourquoi pas de simples excuses…?

Dès 8 heures, les salouvas, boubous et djellabas envahissaient dans le calme les abords du tribunal de Mamoudzou. Ils venaient assister, dans un esprit de tolérance au procès de la tête de cochon.

Une salle d'audience trop petite
Une salle d’audience trop petite

Après un premier renvoi en février, avocats et procureur avaient eu le temps d’affuter leurs arguments, et les habitants avaient été appelés ? venir en nombre.

Ce n’était pas la grande foule, mais plus d?une centaine de personnes s??taient d?plac?es, et, une fois la soixantaine de places du tribunal occup?es, beaucoup d?entre elles restaient ? la porte, tr?s d?sabus?es?: ?je suis venu de Mzoizia?, explique Ali, ?j?ai demand? une journ?e ? mon employeur, et je ne pourrai pas ?couter l?audience ? Aucune v?h?mence dans le propos, ?juste une grande d?ception?. Une dizaine de policiers encadrent l’entr?e de la salle et ses abords.

Si habitants et religieux sont l?, ce n?est pas par esprit de revanche ou de pol?mique, ni m?me pour obtenir un jugement exemplaire, ?nous voulons juste que les coupables soient pr?sents pour qu?ils comprennent la port?e du geste de d?poser une t?te de cochon devant une mosqu?e?. Sur les trois pr?venus, un seul s’est d?plac?, le gendarme maritime dont la femme a commis la profanation.

“Des excuses seraient un acte de courage”

El Mamouni Mohamed Nassur
El Mamouni Mohamed Nassur

Ils sont donc une vingtaine ? s?approcher des portes pour ?couter, ?c?est une audience publique?, dit l?un, ?pourquoi ne peut-on pas assister?? La salle d?audience vient encore de faire la preuve de sa petitesse ? l?heure o? les justiciables sont de plus en plus nombreux. Le brouhaha incite ? plusieurs reprises le charg? de mission sur l?avenir de la Justice cadiale ? sortir de la salle pour leur demander de s??loigner.

Aucun micro dans la salle d?audience, aucun renvoi vers l?ext?rieur, les personnes pr?sentes dans le calme n?entendront donc pas l?avocat de la femme du militaire indiquer qu?elle est pleine de remords. Dehors, un Mahorais habill? ? l?occidentale s?exprime?: ?il serait tellement plus facile que le seul pr?venu ? la barre se pr?sente devant nous, hommes et femmes pacifiques, pour pr?senter ses excuses. Cela apaiserait les foules? un geste que nous respecterions pour son courage?.

Yolaine Costes
Yolaine Costes

La vice-pr?sidente de la R?gion R?union, Yolaine Costes, en visite ? Mayotte pour son intervention au Conseil g?n?ral demain jeudi sur la coop?ration europ?enne, et en campagne pour les Europ?ennes, tenait ? assister ? l?audience, ?pour repr?senter la solidarit? des R?unionnais aupr?s des Mahorais?.

La poursuite et la fin de l’audience ?taient accompagn?es par des pri?res, en sourdine.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...