26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilFaits diversFoire sauvage de Mamoudzou : la police et des mesures "radicales"

Foire sauvage de Mamoudzou : la police et des mesures “radicales”

La vente à la sauvette et la foire illégale installée aux abords du marché couvert et de la gare maritime de Mamoudzou sont dans le collimateur de la mairie. Elle promet une action « radicale».

Foire aux abords du marché couvert de MamoudzouLa police municipale de Mamoudzou a lancé une opération de police pour mettre une terme à la foire sauvage qui s’est installé aux abords du marché couvert de Mamoudzou. La police municipale, en coordination avec la police nationale, est intervenue toute la matinée pour démanteler un événement commercial qui n’avait aucune autorisation municipale.

Depuis quelques jours en effet, des vendeurs ont installé des stands sur le parvis et le parking du comité du tourisme en toute illégalité, provoquant une nouvelle colère des commerçants du marché couvert.
«J’ai demandé à ce que la police municipale intervienne pour stopper cette foire sauvage, explique Nassuf Eddine Daroueche, le Conseiller municipal, délégué à la sécurité, la tranquillité publique et la sûreté urbaine. Ce n’est pas normal que des gens paient des loyers et des impôts pour faire leur travail de commerçants pendant que d’autres ne paient rien.»

Des actions avant le 28 juin

Démanteler cette foire n’est qu’une première étape pour la nouvelle municipalité qui prend à bras le corps le dossier des ventes à la sauvette dans le centre-ville. «Nous travaillons à éliminer de façon radicale les ventes à la sauvette. Nous préparons une série de mesures qui vont être mises en œuvre très rapidement contre cette situation qui crée des tensions et trouble l’ordre public», poursuit l’élu de Mamoudzou. Ces nouvelles dispositions seront connues très rapidement et elles devraient mettre un terme au jeu du chat et de la souris qui s’est installé entre les forces de police, municipale et nationale, et les vendeurs ambulants.
Nassuf Eddine Daroueche promet qu’avant le ramadan, prévu le 28 juin, «il n’y aura plus du tout de ventes sauvages aux abords du marché et de la gare maritime.»
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...