29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilFaits diversNouvelles tensions à Kawéni après le tragique décès d’une fillette

Nouvelles tensions à Kawéni après le tragique décès d’une fillette

La mort tragique d’une petite fille a provoqué des tensions à Kawéni durant les deux derniers jours. Mercredi, une fillette de trois ans a été retrouvée par son père après qu’elle a basculé dans une grande bassine remplie d’eau. La famille a d’abord appelé les pompiers puis le SAMU. L’arrivée des secours a suscité un moment de colère de la part du voisinage, mécontent de la lenteur de leur intervention. La police nationale a dû intervenir pour calmer les esprits.

Le médecin chargé de constater le décès a alors émis un obstacle médico-légal, ce qui signifie qu’il estimait une autopsie nécessaire pour confirmer les causes du décès. Refus de la famille qui craignait à la fois que des organes soient prélevés du corps de la fillette mais aussi d’avoir à régler le déplacement des pompes funèbres. Après une longue discussion, le Capitaine de police Chamassi a finalement obtenu que la famille laisse partir la dépouille et a expliqué qu’aucun prélèvement d’organe n’est effectué à Mayotte et que la mairie est tenue de régler les frais quand la famille n’en a pas les moyens.
Environ deux cents personnes s’étaient rassemblées dans ce quartier «garage No No» de Kawéni. Quelques jets de pierres se sont alors produits.

Hier jeudi, nouvelle crispation. Alors que la famille allait reprendre possession du corps de la fillette au CHM, il s’est avéré qu’elle devait effectivement payer les frais de pompes funèbres, la mairie n’ayant pas pris le dossier en charge. L’entreprise de pompes funèbres a finalement renoncé à tout règlement, ce qui a permis d’apaiser la situation et à la famille de procéder à l’inhumation de la fillette.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...