31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilslideGrève à La Poste : FO promet une forte mobilisation

Grève à La Poste : FO promet une forte mobilisation

Après une première journée test, FO promet que le mouvement social à la Poste va prendre de l’ampleur. Les revendications portent sur l’emploi et les conditions de travail.

Grilles fermées ce lundi à La Poste de Dembéni
Grilles fermées ce lundi à La Poste de Dembéni

Si vous vous êtes rendus dans un bureau de Poste ce lundi, vous avez peut-être trouvé portes closes. Respectant le préavis de grève déposé le 17 mai dernier, FO a fortement mobilisé pour la première journée de ce mouvement social. «Aujourd’hui, tous les bureaux n’étaient pas fermés parce que certains salariés en CDD ne souhaitaient pas se joindre au mouvement de peur de perdre leur contrat», affirme Mounir Moussa, de FO communication, qui promet une mobilisation encore plus forte ce mardi.

La première revendication du syndicat porte sur l’emploi. A Mayotte, selon FO, les effectifs de La Poste ne suivraient pas l’augmentation de la population. «Si on prend un département comparable en terme de population comme la Guyane, ils nous manquent presque 400 postes. Ils ont 600 facteurs pour 240.000 habitants et nous seulement 166.»

Emplois et conditions de travail

Mais si FO s’est lancé dans cette grève, c’est pour obtenir beaucoup plus que des créations d’emplois. Ainsi, le syndicat a passé une bonne partie de cette journée à rassembler les doléances des personnels en assemblée générale. Il veut porter des demandes précises sur l’évolution des conditions de travail ou encore sur les avancements. «A Mayotte, on nous oublie complètement dès qu’on parle de promotion. Nous faisons des formations mais on reste ensuite au même grade. Nous ne bénéficions pas d’évolutions de carrière», explique Mounir Moussa.

Toutes ces demandes seront présentées à la direction ce mardi. A partir de 9h30, une première manifestation devrait conduire les facteurs, de la poste de Kawéni jusqu’au siège situé à proximité du tribunal. Mais le syndicat se réserve le droit de repartir en cortège vers Mamoudzou dans le cas où les discussions ne lui donneraient pas satisfaction.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139119
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139119
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139119
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139119
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139119
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139119
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...