27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 22 mai 2024
Accueiljustice« Je veux aller en prison pour devenir un caïd ! »

« Je veux aller en prison pour devenir un caïd ! »

Eh bien il a été entendu Mcondro ! « L’affaire ressemble à pas mal d’autres », dira en préambule et d’un air las le juge Jean-Pierre Rieux qui présidait cette audience du 14 janvier. Mais l’alcool n’est semble-t-il pas la seule origine de la violence cette fois.

Code péanl rougeCARNET DE JUSTICE DU JDM. Ce jour là, la gendarmerie est appelée par le responsable du collège de Chiconi pour une rixe sur le parking, « comme c’est le cas trois fois par semaine dans notre juridiction de Sada », relève G.C., le gendarme venu témoigner à la barre : un médiateur de la société de transport scolaire Matis et un surveillant de collège ont été blessés par un individu armé d’un tournevis.

Lors de leur arrivée, ils sont interpellés par un jeune, « qui nous traite de ‘salope’ en rajoutant ‘je veux aller en prison pour devenir un caïd’ ! ».

Intervenant immédiatement, ils font face à un jeune homme armé, tournevis et tesson de bouteille de rhum en main, sans compter une hache perdue quelques minutes avant, et réalisent qu’il s’agit de l’auteur des agressions. Alors qu’il s’en prend à un gendarme, son collègue mahorais parvient à le désarmer, le tesson de bouteille atteint malgré tout l’abdomen et perce le gilet pare balle. « Les conséquences auraient pu être dramatiques ! », fait remarquer le juge.

Un gilet pare-balle en dommage et intérêt

Le jeune est « copieusement alcoolisé », et si une fois dégrisé, il change de comportement, il n’en démord pas, il cible la prison. Son grand frère y a d’ailleurs fait un passage, lui en a-t-il vanté les mérites ?

Le procureur Philippe Léonardo, récente recrue du parquet, souligne l’absence apparente du prévenu de la salle d’audience, et la rouille sur le tournevis qui aurait pu impliquer des complications de santé chez les victimes. Il demande 15 mois d’emprisonnement avec sursis.

Ce sont deux demandes particulières que fera le gendarme qui étonneront la cour : le remboursement du gilet pare-balle, « il ne vous est par fourni par la brigade ? », s’étonne le juge, « nous devons restituer un vêtement dans l’état de départ », indique le fonctionnaire qui demande également le remboursement des frais médicaux : « à Mayotte, nous devons basculer de la sécurité sociale militaire à la CSSM, ce que je ne savais pas ».

Dans sa collégialité, le tribunal a estimé que Mcondro méritait bien d’aller à Majicavo, mais c’est sans mandat de dépôt, puisque son casier judicaire était vierge, qu’il est condamné à 8 mois de prison et de 5 000 euros de dommages et intérêts à verser aux victimes pour préjudice moral.

Est-ce que la sanction sera bénéfique ?… rien n’est moins sûr. Trois jeunes au fond de la salle d’audience s’en vont, l’allure nonchalante, le pantalon ras les fesses, « on nous a bien appelé, mais on a été sourd ! »… Mcondro ne sera même pas resté pour entendre son verdict…

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...